Abderrahmane Mansouri à “Liberté”, “J’aspire à remporter le maillot jaune du TAC-2018”

Liberte; le Lundi 2 Avril 2018
146511

Le coureur de l’équipe de l’UFC Blida, Abderrahmane Mansouri, a endossé le maillot jaune deux fois de suite, récompensant l’athlète qui a fait le meilleur temps additionné de toutes les étapes parcourues. C’était lors des 4e et 5e étapes du tour cycliste international. Ce qui est extraordinaire pour ce jeune coureur qui appartient à un club qui ne possède pas beaucoup de moyens par rapport aux autres écuries algériennes, à l’image du Groupement sportif des pétroliers ou encore Sovac Natura 4 Ever.

Liberté : Vous êtes parvenu a remporté le maillot jaune deux fois de suite, quelles sont vos impressions ?
Abderrahmane Mansouri : Ce n’était pas facile comme le pensent certains, notamment lors de la quatrième étape où plusieurs coureurs sont tombés à cause de la chaussée qui était très glissante.  C’était de loin l’étape la plus difficile du tour. Elhamdoullah, j’ai pu tout de même porter le maillot jaune à deux reprises. C’est une fierté pour moi. Mais il faut dire que sans le soutien des coureurs du Groupement sportif des pétroliers, je n’aurais jamais pu réaliser cet exploit.

Pouvez-vous être plus explicite ?
Comme les deux tiers des coureurs de mon équipe, à savoir l’UFC Blida, se sont tous retirés de la compétition à cause des blessures, j’étais obligé de chercher d’autres coureurs pour travailler avec eux durant les courses, j’ai trouvé donc ceux du Groupement sportif des pétroliers qui n’étaient pas contre cette idée.

On imagine que vous aspirez à conserver votre maillot jaune jusqu’à la fin du tour ?
Bine évidemment, mais ça ne va pas être une partie de plaisir. Je ne vous cache pas que le fait d’endosser le maillot jaune dès la quatrième étape me met encore plus de pression. Au niveau du chrono et des points, je n’ai pas un écart considérable sur les autres coureurs, je dois donc fournir plus d’efforts pour essayer de remporter le tour et conserver donc le maillot jaune.

Comment un coureur de votre trempe évolue-t-il dans le petit club de l’UFC Blida ?
J’étais sociétaire de l’équipe continentale de Charika des Émirats Unis. Ensuite, j’ai signé avec un club français qui participe souvent à des compétitions de haut niveau en Europe. Cependant, un problème de visa m’a empêché de poursuivre l’aventure avec eux, ce qui m’a poussé à m’engager avec l’UFC Blida. D’ailleurs, je remercie les responsables de ce club qui m’ont donné une opportunité de rebondir à nouveau, surtout qu’à cause de ce problème de visa je suis resté pendant un mois inactif, et cela est fatal pour un coureur.
D’ailleurs, j’ai eu du mal à cause de ce mois d’arrêt à rentrer en force dans le tour d’Algérie cycliste. Il aura fallu disputer quatre étapes pour que je me retrouve dans ce tournoi. J’espère poursuivre sur la même lancée pour finir en beauté le TAC 2018.

De notre envoyé spécial : SOFIANE MEHENNI

Categorie(s): omnisports

Auteur(s): Sofiane Mehenni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..