Accusé de manipuler le mouvement des médecins résidents, Le syndicat des enseignants hospitalo-universitaires réplique

Liberte; le Jeudi 15 Fevrier 2018
145383

 Le conflit latent entre le syndicat et l’association des professeurs hospitalo-universitaires, qui remonte à 2014 (ambition des jeunes professeurs d’accéder à la chefferie des services médicaux et résistance des anciens, essentiellement) transgresse sur la grève des médecins résidents. Il y a quelques jours, l’Association nationale des praticiens hospitalo-universitaires (ANPHU) a accusé ouvertement le syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaire (Snechu) de manipuler le mouvement des résidents. Hier, le syndicat a riposté en soulignant que ces derniers n’ont besoin ni de parrainage ni de tutorat. La présidente du syndicat susmentionné estime que ces allégations relèvent d’une insulte envers les jeunes médecins étudiants. Bien entendu, les professeurs en médecine, dont beaucoup de chefs de service, sont solidaires avec les résidents, considérant leurs revendications légitimes. À ce titre, le Snechu est membre de la commission interministérielle mise en place pour la prise en charge de la demande des médecins résidents.

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rub.Radar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..