Après la bourde de la présidence sur le parcours militant de Hocine Aït Ahmed, Quand la Tidjania en remet une autre couche

Liberte; le Mercredi 30 Decembre 2015
107470

Le décès de Hocine Aït Ahmed aura été le révélateur éclatant de l’ignorance crasse de nos institutions, s’agissant de l’histoire de la guerre de Libération nationale. Après la bourde monumentale contenue dans le message de condoléances du président Bouteflika qui parle de “geôles coloniales” d’où se serait évadé Aït Ahmed, c’est au tour de la Tidjania d’en remettre une autre couche en faisant passer le leader du FFS pour un membre du comité des 22 chefs historiques de la Révolution qui se sont réunis au boulevard des Martyrs, dans la villa Derriche. Le comble est que l’agence APS a passé l’information sans prendre le soin de la vérifier. Mais le plus grave, c’est de se rendre compte combien l’amnésie collective cultivée par le pouvoir fait des ravages.

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rub.Radar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..