Au bout de quatre mois de formation en écriture dramatique, Les participants honorés au TNA

Liberte; le Mercredi 16 Mai 2018
3

 Chapeautée par Arezki Mellal, auteur dramatique, romancier et nouvelliste, ainsi que Samil Soufit, critique d’art, cette deuxième formation de l’année, qui s’est tenue au cœur de l’ancien Opéra d’Alger, a pris fin le 13 mai, avec la remise des diplômes aux participants. Du professeur au journaliste en passant par l’écrivain en herbe, cette initiation à l’écriture dramatique a réuni des personnes aux métiers, tranches d’âge et milieux divers, mais qui ont l’amour de la langue et de l’écriture en commun. En présence du public constitué d’amis, de membres de leurs familles et de journalistes, les apprenants ont tour à tour reçu ce diplôme, qui sera pour certains le point de départ d’un projet d’écriture ou cinématographique. À propos de cette formation, le dramaturge Arezki Mellal, présent pour encourager ses élèves, dira : “Cette formation concerne autant l’écriture théâtrale que le cinéma et le roman. Il y avait parmi les participants des gens qui avaient l’idée d’écrire des romans ou des scénarios de longs métrages. L’écriture dramatique est le dénominateur commun de ces trois disciplines, elle sert aussi la littérature. Un romancier peut puiser dans cette écriture pour construire son univers.” Et d’ajouter, à propos des références sur lesquelles il s’est appuyé pour cette formation : “C’était vaste, nous avons abordé le 7e art, et les exemples étaient nombreux dans ce domaine qui puise beaucoup dans la dramaturgie. Côté littérature, on est remonté jusqu’à Aristote et sa poétique, Shakespeare ou encore Molière.” En somme, Mellal dira que cet apprentissage a permis aux participants d’approfondir leurs créations, grâce à leur travail, qui était long et difficile, mais qui leur a permis au final de donner une nouvelle direction à leurs projets, qui sont maintenant plus consistants, et qui pourraient, qui sait, prendre forme dans le futur. À noter que le Théâtre national algérien réitérera cette expérience au profit des amateurs du 4e art l’année prochaine encore, et qui se traduira entre autres par un autre atelier en écriture dramatique “qui est la base d’une pièce théâtrale”, selon le directeur artistique de l’établissement, Djamel Guermi, ainsi que des ateliers destinés aux enfants.

Yasmine Azzouz

Categorie(s): culture

Auteur(s): Yasmine Azzouz

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..