Au lendemain de l’attentat qui a visé un bus de touristes étrangers, L’Égypte élimine une quarantaine de terroristes

Liberte; le Dimanche 30 Decembre 2018
151374

L’attentat de vendredi, intervenu à la veille du réveillon de fin d’année, risque de provoquer un nouveau séisme économique en Égypte qui tire une partie de ses revenus du tourisme.

L’Égypte a encore été la cible vendredi soir d’une meurtrière attaque terroriste, qui a frappé le cœur battant de son économie (le tourisme), faisant quatre morts et une dizaine de blessés, après l’explosion d’une bombe artisanale au passage d’un bus pour touristes vietnamiens. Trois touristes vietnamiens ont été tués, ainsi que leur guide égyptien, près d’un site des pyramides à Guizeh, en périphérie sud-ouest de la capitale égyptienne.
Cette attaque a suscité une rapide réaction des autorités qui ont éliminé dans la nuit de vendredi à hier une quarantaine de terroristes présumés, dans plusieurs raids, a indiqué Le Caire dans un communiqué. Selon le ministère égyptien de l’Intérieur, “quarante terroristes ont été tués”, 30 dans la région de Guizeh et 10 dans le Nord-Sinaï, où se concentre une majorité des terroristes qui ont fait allégeance à l’autoproclamé État islamique (Daech). “Ils planifiaient une série d'agressions contre les institutions de l'État”, dont le secteur du tourisme, des lieux de culte chrétiens et les forces de sécurité, a affirmé le ministère de l’Intérieur, alors que l’attaque n’a pas encore été revendiquée immédiatement.
L'attentat de vendredi est le premier contre des touristes depuis juillet 2017. Le secteur crucial du tourisme a souffert de l'instabilité politique et des attentats de groupes extrémistes, dont l'EI, à la suite du soulèvement populaire de janvier 2011 qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak. Aussitôt fermée la parenthèse du règne de Mohamed Morsi, démocratiquement élu en 2012 et destitué un an plus tard par l’armée, le maréchal Abdelfattah al-Sissi, au pouvoir depuis la même année 2012, mène une guerre sans merci contre les terroristes, en éliminant environ 500 éléments armés. Des centaines de membres des Frères musulmans, classée organisation terroriste, ont été mis en prison pour leurs liens présumés avec les terroristes, ouvrant la voie à une violation en masse des droits de l’homme en Égypte. Après ce type d'attaques, les autorités égyptiennes annoncent de manière quasi systématique des raids et la mort de “terroristes”.
La plus importante attaque récente contre des touristes, qui a porté le coup le plus dur au secteur du tourisme, remonte au 31 octobre 2015.
L'EI avait revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe transportant des touristes russes, après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh dans le Sinaï. L'Égypte avait enregistré récemment un regain dans le secteur du tourisme, avec 8,2 millions de visiteurs en 2017, selon les chiffres officiels. Mais le pays est encore loin des 14,7 millions de touristes de 2010.

Lyès Menacer/Agences

Categorie(s): international

Auteur(s): Lyès Menacer

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..