Championnat professionnel de Ligue 1 (21e journée) : JSK 1 - MCA 1, Les Kabyles marquent le pas

Liberte; le Dimanche 10 Fevrier 2019
151960

Le match tant attendu n’a finalement valu que par le suspense qui a caractérisé les débats.

Comme prévu, le “clasico” JSK-MCA aura attiré, une fois de plus, la foule des grands jours puisque le stade du 1er-Novembre aura retrouvé ses couleurs et ses clameurs des grandes soirées, surtout que, cette saison, les deux éternels rivaux effectuent des parcours fort élogieux du fait qu’ils ont réussi à se maintenir  en haut du tableau, et ce depuis pratiquement le début de saison. Et s’il faut rappeler que les Canaris avaient réussi un show exceptionnel au match aller disputé au stade Omar-Hamadi de Bologhine avec ce fameux carton de 5-0 qui aura provoqué un véritable séisme dans la maison mouloudéenne, il y avait, hier, comme une soif de revanche pour les Algérois alors que les Kabyles avaient à cœur de se racheter de la défaite face au PAC, ce qui aura donné lieu à une chaude empoignade et ce depuis le coup d’envoi de la partie donné par l’arbitre international Mohamed Saidi. C’est ce qui fait que d’emblée les deux équipes sont entrées rapidement dans le match. Portés par des milliers de supporters enthousiastes, les Canaris se lancent à l’abordage, et le Nigérian Uche, bien démarqué au niveau du point, rate une occasion de but immanquable à la douzième minute de jeu. Le Mouloudia fait preuve d’une meilleure lucidité notamment en zone médiane et faillit prendre à défaut la défense kabyle par Benaldjia qui, dos au but, réussit à envoyer un ballon rageur sur la transversale de Salhi (23’). L’engagement prend le dessus sur le jeu, et les deux “perles” noires du MCA, Amada et Dieng ne tardèrent pas à prendre deux cartons jaunes dans les vingt premières minutes. A la trente deuxième minute de jeu, le Malien Dieng récidive par une faute sur le jeune Oukaci et l’arbitre n’hésita pas à brandir un second carton jaune, synonyme d’expulsion.
On pensait alors que les Algérois allaient souffrir de cette infériorité numérique mais il n’en fut rien puisque les camarades de Hachoud réussirent à quadriller admirablement le terrain pour inquiéter à maintes reprises la défense kabyle. On jouait pratiquement la 45’ minute de jeu lorsque Debi adressait une ouverture à Hachoud, côté droit, qui a exécuté un centre vicieux repoussé en catastrophe par Salhi mais Frioui était bien placé pour loger la balle au fond des filets devant une défense kabyle étrangement passive.
Après le repos, la JSK jette toutes ses forces dans la bataille, et Fiston (52’) tout comme Belaili (61’) sont passés à côté d’une égalisation certaine. Mais, à défaut de niveler la marque, la JSK se fait surprendre sur un contre mouloudéen qui se traduit par une faute du gardien Salhi sur Frioui.
Le penalty est repoussé admirablement par le même Salhi qui s’est racheté face au tir pourtant bien appuyé d’Amada (63’). Le MCA venait de rater l’occasion de doubler la mise et de s’offrir la victoire. Les Algérois allaient payer cash ce ratage puisque la JSK ne tardera pas à arracher l’égalisation par son capitaine Saadou qui a repris de la tête un corner bien ajusté de Benyoucef (67’). Il était dit que le match n’allait pas connaître de vainqueur même si Fiston (81’) tout comme Souibah (90’) auraient pu faire basculer le match qui aura tenu en haleine un public des grands jours.

Mohamed Haouchine

 

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Mohamed Haouchine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..