CHERIF Mellal pose ses conditions, “Je ne viendrais qu’en cas d’ouverture du capital”

Liberte; le Mercredi 1 Novembre 2017
3

L’un des prétendants pour investir à la JS Kabylie, l’homme d’affaires Cherif Mellal, a réitéré son exigence de l’ouverture du capital du club pour officialiser son engagement. “L’une de mes exigences principales pour mon engagement avec la JSK est l’ouverture du capital. Si les dirigeants actuels du club refusent toujours l’ouverture du capital, je confirme que je ne viendrai pas travailler à la JSK”, a fait savoir Mellal lors de son passage sur le plateau de l’émission sportive Addal+ de Berbère TV. L’homme d’affaires a éventuellement fixé un ultimatum de 15 jours aux responsables du club du Djurdjura pour annoncer la procédure de l’ouverture du capital. “Je viens avec une bonne intention d’investir à la JSK, mais je ne peux passer mon temps à courir derrière les dirigeants pour m’ouvrir la porte. Je veux que mon engagement soit légal et comme le stipulent les lois. Je n’attendrai pas plus de 15 jours. Si d’ici là on n’annonce pas l’ouverture du capital, je vais retourner à mes affaires et je laisserai tomber le projet JSK”, a-t-il précisé. Mellal a également chargé le président du CSA JSK qui, selon lui, est le premier responsable de l’ouverture du capital : “Le président du CSA, Salim Idrès, est aussi responsable de cette situation, qu’il assume ses responsabilités en tant que détenteur majoritaire des actions. Le problème actuel de la JSK est le manque de finances. Ça me fait mal au cœur d’entendre parler des actionnaires qui ne peuvent même pas assurer une bouteille d’eau à l’équipe.” Mellal refuse même qu’on le nomme directement à la tête du club, comme on a fait avec Sadmi : “Je ne suis pas partant pour cette idée. Plusieurs personnes sont passées par là et ça n’a rien donné. Si les dirigeants actuels de la JSK veulent du bien à ce club qu’ils ouvrent le capital. Et contrairement à ce qu’on laisse croire, cette procédure ne prendra pas plus d’un mois.” À noter qu’une rencontre était prévue hier soir entre l’actuel président du directoire de la JSK, Malik Azlef, et l’homme d’affaires Cherif Mellal pour régler définitivement l’engagement de ce dernier avec la JSK, et selon les derniers échos du club kabyle, les dirigeants n’ont pas d’autres choix que l’ouverture du capital.

Ahmed Ifticen

Categorie(s): sports

Auteur(s): Ifticen Ahmed

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..