Collo, 13 harragas interceptés au large du Cap Bougaroun

Liberte; le Samedi 28 Avril 2018
147055

 Treize harragas originaires des wilayas d’Annaba et d'Oum El Bouaghi, âgés entre 20 et 35 ans, ont été interceptés, hier vers midi, par les gardes-côtes au large du cap de Bougaroun à Collo. Les gardes-côtes ont dépêché une embarcation pour secourir les harragas qui étaient dans un état déplorable souffrant notamment de  déshydratation. Sur les treize harragas sauvés d'une mort certaine, 7 ont été évacués vers l'hôpital Mustapha-Nettour de Collo. Six souffraient de déshydratation alors que le septième se plaignait en outre d'une luxation de l'épaule. Selon des harragas qui se portaient relativement mieux, ils avaient embarqué de la plage d'El Battah de Annaba durant la nuit du 21 au 22 avril en direction des côtes italiennes mais ils furent surpris par une panne d'essence à une vingtaine de km des côtes italiennes. Avec un vent défavorable, ils avaient utilisés ldes rames et des planches de bois de l'embarcation pour prendre le chemin du retour. Ils avaient consommé les vivres et les réserves d'eau pendant cette semaine de navigation et d'errance avant leur arrivée au niveau de la côte de Béni Saïd, dans la commune de Collo. Toujours le témoignage des harragas avec lesquels nous nous sommes entretenus, l'un d'eux, qui serait le passeur, qu'on surnomme El Braïdji, s'est jeté à la mer pas loin du lieu de leur interception à Collo. Des opérations de recherches ont été lancées par les gardes-côtes pour retrouver le 14e harraga. Selon des sources hospitalières, parmi les sept harragas évacués, deux sont dans un état critique.

A. Boukarine

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A.Boukarine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..