Dans un effort commun pour mettre fin à l’analphabétisme, Ooredoo et Iqraa décernent le 4e prix d’alphabétisation

Liberte; le Lundi 16 Avril 2018
3

L’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo et l’Association algérienne d’alphabétisation ont décerné hier le prix Ooredoo d’alphabétisation, dans sa quatrième édition, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la Journée internationale du savoir, célébrée le 16 avril de chaque année. En présence de représentants d’institutions et d’organismes publics activant dans le domaine de l’alphabétisation, de la culture et de l’éducation, le jury présidé par Salah Belaïd, président du Haut-Conseil à la langue arabe, a remis cette distinction à Abdelouahid Zikem, un ancien professeur de physique et enseignant à distance à l’université, pour son projet “le jeu du dialogue”, un jeu télévisé ciblant le grand public qui s’intéresse à la langue arabe classique dans toutes ses dimensions : grammaire, syntaxe, prononciations, usages, etc. Lors de cette cérémonie, Ramdane Djazaïri, directeur opérationnel des relations publiques et des médias à Ooredoo, a, dans une brève allocution, salué le travail accompli avec abnégation par l’association Iqraa dans la lutte contre l’analphabétisme, a indiqué qu’“en tant qu’entreprise citoyenne, Ooredoo continuera d’exprimer sa responsabilité au sein de la société algérienne en mettant son savoir-faire au profit des apprenants et en encourageant les initiatives visant à promouvoir la connaissance et l’éducation dans les zones urbaines ou rurales. Cela est le défi essentiel auquel nous faisons face et qui nécessite le concours de tous les acteurs de la société civile, car nous sommes convaincus que la conjugaison de tous les efforts est la clé pour mettre fin à ce fléau”.
Et de rappeler les nombreux projets communs en faveur des apprenants et scolarisés, notamment la création de centres de formation d’intégration et d’apprentissage au profit de la gent féminine à travers de nombreuses régions du pays, à El-Khroub (Constantine), à Temacine (Ouargla), à Ouled Yahia Khedrouche (Jijel) ainsi qu’à Tizi Ouzou, et, récemment, à Aïn Bessam (Bouira). Le représentant du directeur général, M. Djazaïri, a, après avoir rappelé la création durant cette année d’un comité scientifique pour le prix Ooredoo de lutte contre l’analphabétisme, solennellement annoncé le démarrage de la période des candidatures pour la cinquième édition de ce concours, qui restera ouverte jusqu’au 28 février 2019. Le relayant, Aïcha Barki, la présidente de l’association Iqraa, a, souligné sa reconnaissance à l’entreprise Ooredoo pour son soutien indéfectible qui dure depuis 2006, en rappelant que son association encourage, à travers ce prix, les initiatives citoyennes qui contribuent, dans un effort personnel ou collectif, à lutter contre l’analphabétisme en Algérie, car “nous sommes conscients que le savoir et l’éducation sont les principaux piliers de l’épanouissement et de l’essor sociétal”.
D’autres intervenants ont souligné la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme mise en œuvre depuis 2007, qui a permis de délivrer près de 3 millions de personnes au niveau national de l’illettrisme, en faisant réduire le taux national d’analphabétisme de 85% au lendemain de l’indépendance à 10,16% en 2008, ce qui place le pays loin devant des pays arabes (19%) et africains. Lors de cette cérémonie, un hommage a été rendu à Salah Belaïd, professeur d’université et président du Haut-Conseil à la langue arabe, en reconnaissance pour son engagement dans la promotion du savoir et de la connaissance, ainsi que pour sa contribution dans l’essor de la langue arabe en Algérie.  

A. R.
amar.rafa@liberte-algerie.com
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Amar Rafa

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..