Elle s’inspire de sa région dans ses œuvres, L’artiste peintre Benmedjber-Mouri Lynda expose à Tizi Ouzou

Liberte; le Lundi 8 Octobre 2018
3

L’artiste peintre Benmedjber-Mouri Lynda, diplômée de l’École régionale des beaux-arts de Azazga, expose depuis jeudi dernier et jusqu’à aujourd’hui à la salle des expositions Zmirli de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Elle a présenté lors de cette exposition une série de toiles de peintures à travers lesquelles l’artiste revient sur son entourage, notamment sur des paysages et des scènes de vie de la Kabylie profonde, mais aussi des peintures composées de symboles berbères, en employant le cubisme. Née d’un père originaire de la région des Ouacifs et d’une mère issue du village d’Aït Bouhini (Yakouren), mariée et mère de deux enfants, Benmedjber-Mouri Lynda est passionnée de dessin depuis l’enfance “comme peuvent le démontrer mes cahiers d’écolière que je n’hésitais pas à décorer par des illustrations et des dessins”, tient-elle à souligner. “Mon domaine de prédilection reste les merveilles de la nature, pour laquelle j’ai dédié la majorité de mes œuvres réalisées en peinture à l’huile, acrylique, gouache ou aquarelle. Pour les styles, je suis plus dans le paysage, avec quelques réalisations en abstrait, cubisme et symbolisme”, dira Lynda qui ne cache pas toutefois son amour pour la nature avec laquelle elle vit une véritable communion, d’autant plus qu’elle réside dans une région où l’artiste est gâtée par dame nature, qui offre de beaux paysages, que recèle le massif forestier de Yakouren, ou ceux qu’offre le site de l’École régionale des beaux-arts de Azazga (ERBAA) où Lynda est employée.
“Je suis constamment en contact avec la nature et j’essaye d’immortaliser certaines scènes de la vie sociale et culturelle. Pour les couleurs, j’utilise plus les gammes chaudes, claires et nettes !”, ajoutera Benmedjber-Mouri qui, après quelques années passées dans l’enseignement en tant que PEF de dessin, anime des ateliers de dessin pour enfants à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou et au centre culturel de Yakouren, avant d’intégrer, en 2008, l’ERBA en qualité d’animatrice culturelle. Mme Benmedjber-Mouri a, à son compte, plusieurs expositions à travers le territoire national où elle a présenté ses œuvres. Elle regrettera toutefois l’absence d’un marché de l’art où l’artiste peut vendre ses toiles.

K. Tighilt

Categorie(s): culture

Auteur(s): Tighilt Kouceila

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..