En raison des insuffisances de la chaîne logistique, Des surcoûts à l’importation à hauteur de 35%

Liberte; le Mardi 13 Fevrier 2018
3

La 5e édition du Salon international des transports, de la logistique et de la mobilité “Algeria Infrastructure” a été inaugurée, hier, au Palais des Expositions (Pins-Maritimes). Intervenant à l’ouverture du salon, le ministre des Travaux publics et du Transport, Abdelghani Zaâlane, qui a présidé la cérémonie d’inauguration du salon, a mis l’accent sur les investissements importants consentis durant ces dernières années en matière de réalisation et d’amélioration des infrastructures de base.
Il a cité, entre autres, les quais de transport de minerais à Arzew et Annaba et les centrales logistiques pour les produits agricoles et industriels. Selon lui, des  efforts sont fournis afin de consolider et de mettre à niveau les structures de base, et ce, dans les domaines portuaire, aéroportuaire ou maritime. Le ministre a indiqué que toutes ces réalisations permettront d’améliorer le domaine de la logistique avec notamment une diminution significative des frais de logistique. Le renforcement des services de logistique et le  développement des transports aérien et maritime et leurs interactions influeront positivement sur le coût de production des biens et services et sur les conditions de leur transport et leur distribution.

Vers la signature d’une convention de non double imposition avec les Pays-Bas
À ce propos, le ministre a évoqué l’objectif de faire passer les frais de logistique de 35% à 15% à l’horizon 2025. Pour ce faire, le ministre a appelé les opérateurs privés à investir dans le transport. Car, a-t-il ajouté, les centrales logistiques, comme celle destinée aux produits agricole déjà opérationnelle à Biskra, souffrent d’isolement. Évoquant l’ouverture du secteur du fret aux privés, le ministre s’est réjoui de l’écho qu’a eu cette mesure. Selon lui, de nombreux opérateurs s’intéressent à ce secteur. Organisé par Symbiose-Communication-Environnement, le Salon “Algeria Infrastructure”, qui se tient du 12 au 14 de ce mois, répond, selon les organisateurs, aux besoins du secteur qui a connu des investissements importants durant ces dernières années. L’édition de cette année a comme invité d’honneur les Pays-Bas avec un pavillon dédié. S’exprimant en marge de la cérémonie d’ouverture du salon, l’ambassadeur des Pays-Bas en Algérie, Robert van Embden, s’est dit honoré de l’invitation de son pays à ce salon en tant qu’invité d’honneur. Il a affiché, à l’occasion, un intérêt particulier pour le renforcement de la coopération algéro-néerlandaise et le partage du savoir-faire néerlandais, notamment dans le secteur de l’agriculture, de la logistique et du transport. Il a, par ailleurs, annoncé qu’une réunion de la commission mixte algéro-néerlandaise est prévue le 8 mars prochain, ajoutant que cette réunion, qui sera présidée par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, abordera tous les aspects de la coopération, notamment économiques. Selon lui, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays se situent autour de deux milliards  de dollars (pétrole et GNL dans un sens et poudre de lait et semences de pomme de terre dans l’autre). Un volume qui peut être boosté, selon lui. D’ailleurs, il a annoncé des discussions, entre les deux pays, sur la signature d’une convention de non double imposition.

Saïd Smati     

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Smati Saïd

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..