Franck Dumas, entraÎneur de la JSK, “Un clasico, ça peut se jouer sur un détail”

Liberte; le Samedi 9 Fevrier 2019
151951

“Tous les joueurs ont déjà oublié la défaite contre le PAC, car en football, nous avons la chance de jouer chaque semaine et de profiter donc d’une telle aubaine pour se racheter dans le match d’après”, ajoute-t-il.

Les Canaris n’auront pas eu le moindre répit, cette semaine, car au lendemain même de cette amère défaite face au PAC, ils ont repris le chemin de l’entraînement avec le sentiment profond de se racheter coûte que coûte contre l’éternel rival, le Mouloudia d’Alger, pour le compte de cet énième clasico qui polarise l’actualité sportive en Kabylie. Après avoir bénéficié de deux séances d’entraînement quotidien, mardi puis mercredi, pour enchaîner ensuite un travail biquotidien, jeudi, ponctué d’une mise au vert de 48 heures dans leur retraite habituelle de l’hôtel Ittourar, les poulains de Franck Dumas devaient s’adonner, hier en fin d’après-midi, à un dernier galop d’entraînement pour affûter leurs armes avant la chaude empoignade de ce soir qui attirera certainement la foule des grands jours au stade du 1er-Novembre. Et si le milieu de terrain Benkhalifa a été mis au repos pour la séance de reprise de mardi passé, il a repris le plus normalement du monde les entraînements depuis mercredi, alors qu’il est pourtant suspendu pour ce match contre le MCA après son expulsion de lundi face à son ancien club du Paradou.
“Non, il n’y a pas d’affaire Benkhalifa ni de cas disciplinaire me concernant, car le coach a voulu m’accorder un jour de repos, mardi, et j’ai repris l’entraînement en toute confiance et sérénité”, dira Benkhalifa qui estime que “j’ai tout donné sur le terrain contre le PAC, mais en vain, et je tiens à présenter mes excuses à mes dirigeants et à nos supporters pour ce geste incontrôlé qui m’a valu une expulsion regrettable en fin de match, ce qui n’est pas de mes habitudes”.
De son côté, Dumas a tenu, lui aussi, à dédramatiser la situation et à dédouaner son joueur qui a toujours fait preuve de sérieux et surtout de correction à l’entraînement comme en compétition. “Non, je n’ai pas renvoyé Benkhalifa de l’entraînement, mais j’ai tenu simplement à le ménager en lui accordant un jour de repos, lui qui a multiplié les matchs depuis le début de saison et qui aspirait à souffler un peu, et d’ailleurs, il en est de même pour Belaïli qui n’a pas joué contre le PAC pour des raisons tactiques, car je tenais aussi à le ménager du fait que c’est un bon défenseur, mais c’est le genre de joueur qui ne peut pas enchaîner 3 ou 4 matchs de suite, notamment lorsqu’il s’agit d’apporter un plus en attaque”, a déclaré Dumas au cours d’un point de presse qu’il a animé hier, peu avant la mi-journée, au stade du 1er-Novembre.
À propos du match attendu de ce soir contre le MCA, le coach de la JSK estime que “tous les joueurs ont déjà oublié la défaite contre le PAC, car en football, nous avons la chance de jouer chaque semaine et de profiter d’une telle aubaine pour se racheter dans le match d’après, ce qui m’amène à dire que nous sommes décidés à jouer notre va-tout contre le MCA pour tenter d’empocher les 3 points du match, surtout que nous jouerons chez nous et nous serons soutenus par notre merveilleux public qui croit toujours en cette jeune équipe”, dira encore Dumas, qui conclut que “ce genre de match entre deux clubs prestigieux peut se jouer sur un simple détail, et il nous appartient donc d’être vigilants et efficaces et surtout de ne pas baisser la garde comme nous l’avions fait malheureusement en fin de match contre le PAC”.

Mohamed Haouchine

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Mohamed Haouchine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..