Front social, Une rentrée apaisée ?

Liberte; le Lundi 17 Juillet 2017
140419

 La décision du gouvernement de mettre en place des mécanismes de dialogue permanents et viables n'a pas laissé insensibles les syndicats autonomes ou à tout le moins une majorité d'entre eux. Des sources syndicales concordantes nous ont laissé entendre que Tebboune peut réussir là où ses prédécesseurs ont échoué, d'autant plus que le nouveau ministre du Travail, Mourad Zemali, est connu pour être un partisan convaincu du dialogue inclusif très sensible aux questions sociales, notamment de la préservation du pouvoir d’achat et ce eu égard à son parcours professionnel. “De plus, Zemali peut être un interlocuteur crédible, car il n'appréhende pas le dialogue avec les syndicats sous le prisme de la fragmentation politique”, a ajouté un connaisseur du secteur.

 

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rub.Radar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..