HAMMAM BOU-HADJAR (AÏN TÉMOUCHENT), La waâda de Sidi Ahmed Bouhadjar célébrée dans l’allégresse

Liberte; le Dimanche 7 Octobre 2018
3

La célébration de la waâda traditionnelle de Sidi Ahmed Bouhadjar, le saint patron de l’ex-Ad Dracones, dans la wilaya de Aïn Témouchent, a drainé, vendredi dernier, une grande foule venue de tous les coins de la région ouest du pays. La ruée des familles, hommes, femmes, enfants et autres curistes en cette journée printanière a battu tous les records en comparaison avec les célébrations antérieures. Même les organisateurs représentés par l’association culturelle qui porte le nom du saint patron ainsi que l’APC étaient surpris par ce déferlement humain. Submergés par un trafic routier jamais égalé auparavant avec ces centaines de véhicules en stationnement ou à la recherche d’une place, le service d’ordre a su y faire face, même si les larges chaussées dont se distingue la cité des thermes leur ont rendu un énorme service. Les festivités se sont déroulées sur le terrain vague de la cité Mohamed-Boudiaf où régnait une ambiance de kermesse, car au-delà de la traditionnelle exhibition de la fantasia où la centaine de cavaliers issus des wilaya limitrophes, à l’image de Tiaret, Mascara, Saïda et leurs collègues de la wilaya hôte de Aïn Témouchent, ont fait parler la poudre à chaque cavalcade composée d’une dizaine de cavaliers (el-âalfa), au grand bonheur de la foule où les parents ne se sont pas empêchés de faire plaisir à leurs enfants en leur offrant confiseries et nougat. Mais comme à chaque occasion, le ton de la fête a été donné dès la matinée où des troupes folkloriques déambulaient à travers les quartiers où des tentes furent érigées pour la circonstance afin d’accueillir les convives et leur offrir des plats de couscous traditionnel. Le mausolée de Sidi Ahmed Bouhadjar, qui se trouve à trois kilomètres, n’a pas été en reste, puisque ce lieu a attiré de nombreux invités qui eurent droit à de pieuses méditations et à la récitation du Coran par un grand nombre de talebs et disciples issus de la région Ouest lors d’une cérémonie religieuse animée au sein de la zaouïa. La fête s’est poursuivie jusque tard dans la nuit aussi bien sur le lieu réservé à cet effet que chez les familles qui sont animées de générosité et qui continuaient à recevoir leurs invités.

M. LARADJ

Categorie(s): culture

Auteur(s): LARADJ M

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..