Il prévient contre “les desseins des ennemis de l’Algérie”, Gaïd Salah appelle la jeunesse à la vigilance

Liberte; le Samedi 24 Decembre 2016
3

Le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale et chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), agite, encore une fois, l’épouvantail de  la main étrangère.
S’exprimant en marge de sa visite effectuée en fin de semaine à Oran, il a appelé, particulièrement la jeunesse, à une “extrême vigilance” pour prévenir les “desseins des ennemis de l’Algérie”. Ahmed Gaïd Salah a notamment rappelé qu’”il ne faut pas omettre, surtout pour notre jeunesse, que l'Algérie a des ennemis qui n'ont jamais cessé de lui manifester leur rancœur, ce qui exige de nous tous une extrême vigilance et conscience de ces défis, afin de mettre en échec leurs conspirations et faire déjouer leurs desseins maléfiques et désespérés, connus par tous (…)”, faisant sûrement allusion à la menace terroriste qui plane sur le pays et les réseaux de recrutement des jeunes dont les tentacules s’étendent à plusieurs pays.
D’où peut-être son message adressé particulièrement à la jeunesse. Le chef d’état-major de l’ANP ajoute, par ailleurs, que “le monde d'aujourd'hui, comme vous le savez tous, n'a de place que pour les puissants, et c'est pourquoi l'Algérie, contre le gré de ses ennemis, doit être forte par son armée et ses propres potentiels”. L’appel à la vigilance de Gaïd Salah intervient au moment même où plusieurs autres voix crient à la “main de l’étranger”.
Force d’ailleurs est de constater que ce n’est pas la première fois qu’un haut responsable de l’État brandit cette menace étrangère, ces “ennemis de l’Algérie” jamais nommés. C’est, en effet, le discours officiel qui revient notamment, à chaque fois que les balbutiements d’un embrasement du front social commencent à se faire sentir.
C’était le cas, entre autres, lors de la dernière manifestation des lycéens pour revendiquer la prolongation des vacances scolaires.
L’épouvantail de la menace étrangère est aussi souvent agité à la veille de chaque rendez-vous électoral. Ce qui laisse supposer que la manœuvre est loin d’être fortuite.

Farid Abdeladim

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Farid Abdeladim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..