Ils se sont rencontrés hier à Ghaza, Le Fatah et le Hamas se réconcilient

Liberte; le Mercredi 4 Octobre 2017
142222

Depuis 10 ans, l’occupant israélien a profité des divisions entre Palestiniens pour intensifier sa politique de colonisation et mener, dans l’impunité totale, deux guerres d’agression contre la bande de Ghaza.

Le Hamas et le Fatah ont scellé, hier, leur réconciliation à Ghaza, où le gouvernement palestinien s’est réuni, hier, avec comme but la création de l’État de Palestine, selon le Premier ministre Rami Hamdallah. “Nous sommes ici pour tourner la page de la division et restituer au projet national son juste cap qui est la création d’un État palestinien”, a affirmé le Premier ministre palestinien devant les membres de son cabinet réunis, hier, à Ghaza sous les portraits du leader historique Yasser Arafat et de l’actuel président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.
Cette déclaration constitue une confirmation de la ferme volonté des deux parties, le Hamas et le Fatah, dans cette opération de réconciliation interpalestinienne. En effet, d’aucuns considèrent cette réunion du gouvernement palestinien à Ghaza, le fief du Hamas, comme une avancée significative dans l’effort des groupes palestiniens de mettre fin à une décennie de déchirements, dont a profité l’occupant israélien pour intensifier sa politique de colonisation sur le territoire du futur État de Palestine.
En dépit de toutes les appréhensions en raison de l’échec des précédentes tentatives de rapprochement, cette étape est positive, d’autant plus qu’elle prépare le terrain à un transfert progressif des responsabilités du Hamas aux autorités de Ramallah. Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas, a respecté jusqu’à maintenant ses engagements, en témoignent ses discussions au téléphone avec Mahmoud Abbas pour faciliter le déroulement de la réunion du gouvernement à Ghaza.
Le site officiel de ce mouvement indique qu’il aspire désormais à l’unité après avoir dépassé l’étape de la division. Du côté de Ramallah, c’est le même ton.
Dans des déclarations rapportées hier par qudspress, le porte-parole du gouvernement palestinien, Youcef al-Mahmoud, a affirmé : “Nous vivons des moments historiques, et les ministres palestiniens ont exercé leurs prérogatives normalement à Ghaza, dans des conditions encourageantes et positives.” Il a également indiqué que le Premier ministre palestinien a demandé aux membres de son cabinet d’établir des rapports sur les besoins urgents et en tous genres de la population de Ghaza, soumise à un blocus israélien depuis 2007. La même source a ajouté que les problèmes d’électricité, d’eau et d’urbanisme ont été discutés par le gouvernement pour y apporter des solutions rapidement.
La réunion a été mise à profit, a également précisé le haut responsable palestinien, pour traiter la question des points de passage de et vers Ghaza, laquelle sera à l’ordre du jour d’une commission qui entamera ses travaux la semaine prochaine après une rencontre au Caire entre le Hamas et le Fatah. Youcef al-Mahmoud a renouvelé l’engagement du gouvernement palestinien à fournir tous les efforts en direction de la communauté internationale pour obtenir la levée de l’embargo imposé par l’État hébreu sur la bande de Ghaza.

Merzak Tigrine

Categorie(s): international

Auteur(s): Merzak Tigrine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..