Ils se sont réunis hier avec la FAF et la LFP, Les présidents de club dénoncent la programmation et l’arbitrage

Liberte; le Jeudi 6 Decembre 2018
150932

Cette réunion avait pour but de faire une évaluation générale de la phase aller du championnat.

Comme  prévu, la réunion regroupant la FAF, la LFP et les clubs professionnels s’est déroulée hier au Centre technique de Sidi Moussa au cours de laquelle la phase aller des championnats a été passée en revue sans oublier le volet programmation et d’autres sujets d’actualité ainsi que les problèmes que vivent les formations des Ligues 1 et 2. Le seul responsable ayant tenu un point de presse après la réunion n’est autre que le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar. Ce dernier a qualifié de “positive et bénéfique” la rencontre avec les présidents des clubs professionnels, et ce, sur proposition de la Fédération algérienne de football (FAF). Medouar n’a pas manqué de saluer le climat serein et surtout démocratique dans lequel s’est tenue cette réunion. “Cette réunion s’est déroulée sur proposition de la FAF, en présence des présidents de club. Il y a eu l’absence de certains présidents qui ont chargé leurs représentants d’y assister. Cette réunion avait pour but de faire une évaluation générale de la phase aller du championnat. Nous avons aussi abordé le sujet ayant trait aux droits TV, là a Cnas et à la subvention du MJS entres autres”, a révélé Medouar qui du reste a indiqué que “la rencontre s’est déroulée dans un climat convivial tout en espérant que la phase retour se déroule dans de bonnes conditions. On ambitionne en tant que LFP d’éviter des erreurs afin de garantir un championnat qui fonctionnera comme sur des roulettes”. Ouvrons une parenthèse pour dire que la phase aller du championnat a été marquée par une violence sans précédent dans les stades, un arbitrage contesté et d’autres faits, à l’instar des déclarations fracassantes des dirigeants des clubs dont certains avaient tiré à boulets rouges sur les instances footballistiques. D’ailleurs, Medouar a évoqué le cas de la JSK et de son président Mellal. “Je n’ai aucun problème avec la JSK qui est un grand club. C’est l’équipe la plus titrée en Algérie. Je ne vois pas pourquoi devrais-je avoir des problèmes avec ce grand club. Pour ce qui est de l’absence du président du club, son représentant était présent et a pris la parole pour faire des propositions. Le premier responsable de la JSK ne pouvait assister à une telle réunion en raison de sa suspension”, fait-il savoir et d’ajouter : “Pratiquement l’ensemble des présidents ont pris la parole pour parler des soucis tout en proposant des solutions. Je vous apprends que la convention liant les clubs amateurs aux SSPA est pratiquement ficelée et sera une bonne chose pour notre football.” Medouar a aussi révélé que le président de la FAF a prié “les présidents de club à faire preuve de retenue dans leurs interventions dans les médias tout en évitant les déclarations incendiaires. Le sens de la responsabilité doit être de mise chez nos responsables. Nous avons décidé d’organiser une réunion mensuelle avec les présidents de club pour aborder les différents sujets d'actualité”, a précisé Medouar. Ce dernier a tenu à souligner que “le championnat va s’achever pendant la première semaine du mois de mai prochain, en prenant en compte la participation des clubs aux compétitions africaines, à la Coupe arabe et bien évidemment à l’élection présidentielle”, a-t-il indiqué. Medouar a aussi évoqué la question des dettes des clubs. “La CRL travaille dans ce sens. Il y aura prochainement une liste des clubs qui seront interdits de recrutement au prochain mercato”.

Zetchi appelle les clubs “à saisir la FAF et la LFP par écrit et non par téléphone”
Pour sa part, le président de la FAF, dans son allocution, a mis l’accent sur l’importance du respect des institutions et des décisions qu’elles prennent en empruntant, dans le cas où une quelconque sentence déplaît, la voie légale et “réglementaire” de recours. “Il faut que les clubs apprennent à communiquer par écrit. Saisir la FAF ou la LFP ou une quelconque instance par téléphone n’est plus tolérable. Il faut abolir cette méthode”, a-t-il expliqué. Par la suite, il a invité les pensionnaires de la L1 et de la L2 à soumettre des propositions au bureau fédéral qui a le pouvoir de légiférer. “L’on doit instaurer une nouvelle méthode de travail qui ne doit plus tenir compte des appels téléphoniques. Communiquer par écrit va améliorer les relations entre les institutions et les clubs”.
Le problème de l’endettement des clubs a eu la part belle de l’intervention de M. Zetchi qui a, une nouvelle fois, insisté sur l’importance d’endiguer “ce cancer qui ronge notre football. On sera de plus en plus ferme à l’avenir avec les clubs qui ne -songent pas à éponger leurs dettes, notamment après les circulaires N°1 625 et 1 628 de la Fifa. Des circulaires qui vous ont été adressées le 17 mai 2018”, a-t-il lancé aux présidents de club.

Nazim T.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Nazim T.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..