Intempéries à travers le pays, Un mort et des dégâts considérables

Liberte; le Lundi 16 Avril 2018
3

Les dernières intempéries enregistrées ces dernières 48 heures ont causé des dégâts matériels importants et sont à l’origine de perturbations du trafic aérien et routier. Le décès d’un enfant de 10 ans est également à déplorer.

Ainsi, à Blida, elles ont provoqué l’effondrement du pont reliant la commune d’Oued El-Alleug à Mouzaïa sur la RN4. Ce pont d’une grande utilité pour le déplacement des personnes et la circulation routière, a été affaibli par la montée des eaux enregistrée ces dernières 24h. L’édifice s'est effondré hier à 5h30 du matin provoquant une panique chez des familles mitoyennes.
La montée des eaux de l’oued Chiffa, a carrément paralysé circulation routière sur la RN1 reliant La Chiffa à Médéa. La furie des eaux a provoqué également un éboulement à El-Hamdania et aux entrées des tunnels. La RN1 est aussi coupée à la circulation sur son tronçon reliant Boufarik-Sidi Aïd-Tessala El-Merdja ainsi que le CW n°14 reliant Haouch El-Kahla à Ouled Slama. Le CW 111 reliant Bouinan à Chebli est aussi coupé au niveau du centre de Béni Chouif ainsi que l’évitement Bouarfa-cité Driouche.
Cependant la Protection civile a aussi enregistré la destruction de quatre habitations précaires construites dans le lit de l’oued Sidi El-Kebir alors que d’autres habitations précaires situées sur les berges de l’oued courent le même danger.
Un enfant emporté par les eaux à Médéa
Un éboulement a eu lieu hier à hauteur d’El-Hamdania, à 15 km au nord de Médéa, charriant d’importantes quantités de terre qui ont été enlevées par les équipes d’entretien des travaux publics. Les crues d’oueds ont été à l’origine de la mort d’un enfant de 10 ans dont le corps a été emporté par les flots à Ouled Deid, à 40 km au sud-ouest du chef-lieu et repêché plus loin dans la commune voisine de Sidi Naâmane par les plongeurs de la Protection civile.

Des oueds en crue et des quartiers inondés à Bouira
Les pluies torrentielles qui se sont abattues ces dernières 48h à Bouira ont fait déborder certains oueds, notamment ceux de Bouaâmoud dans la commune de Lakhdaria et Tiksiriden dans la commune de Chorfa. Ainsi, les
villageois de la localité d’El-Mahouel, relevant de la commune de Lakhdaria, sont entièrement coupés du monde après que l’oued Bouaâmoud est sorti de son lit. L'oued Isser a
également débordé, provoquant des
inondations.
Du côté de la commune de Chorfa, à 50 km à l’est de Bouira, c’est l’oued Tiksiriden qui menace sérieusement les habitations. À Aïn Turk, plusieurs quartiers de la ville ont été inondés, donnant à cette municipalité des allures de piscine à ciel ouvert. Le même constat a été dressé du côté de la commune de Sour El-Ghozlane (sud de Bouira), où plusieurs quartiers ont été inondés.

Accidents de la circulation à Boumerdès
Un accident a été enregistré hier à l’entrée Est de la localité de Si Mustapha, heureusement sans gravité pour les occupants du véhicule qui a dérapé.
Un autre accident s’est produit dans la localité de Hammadi, où un camion s’est renversé en plein milieu de la chaussée sur l’autoroute Est-Ouest ne causant que des désagréments pour les usagers de cet axe important aux portes de la capitale.
à Constantine, des perturbations ont été enregistrées à l’aéroport international Mohamed-Boudiaf où des vols ont été annulés, à cause notamment du manque de visibilité intervenu dans l’après-midi de samedi vers 15 heures, nous a-t-on indiqué. Des vols à destination des wilayas du Sud ont, par ailleurs, connu du retard, alors que d’autres ont été déroutés vers d’autres aéroports.

Correspondants

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Correspondants

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..