Journée de formation dédiée aux médecins généralistes de la wilaya de Bouira, 75% des asthmatiques contractent la rhinite allergique

Liberte; le Samedi 10 Fevrier 2018
3

La Société algérienne des médecins généralistes (SAMG) de Bouira, a organisé hier une journée médicale sur la rhinite allergique, en partenariat avec les laboratoires Mérinal. Selon le docteur Hamid Brahimi responsable local de l’Association nationale des médecins généralistes : “C’est une journée de formation dédiée aux médecins généralistes de la wilaya de Bouira publics et privés, et le thème de cette journée traite de la rhinite allergique qui sera développé par le professeur Farid Boudjenah chef de service ORL au centre hospitalo-universitaire de Béjaïa.” Ce dernier prendra la parole afin d’informer les médecins présents, sur les différents traitements concernant la rhinite allergique et ses autres variations, dans le sens où les soins exposés évitent les complications redoutées. Et bien sûr, il ne manquera pas de mettre l’accent sur la prévention notamment par certains conseils qui peuvent être plus efficaces, comme se moucher et se laver le nez pour diminuer la charge allergique, éviter de s’exposer dans les endroits allergènes, et améliorer la qualité de vie par l’hygiène. “Le taux de personnes atteintes de rhinite allergique est d’à peu près 15% en Algérie, c’est selon les régions”. Il précisera à cet effet : “Nous prenons le cas d’un patient âgé de 35 ans originaire de Tamanrasset dans le Sud qui est muté à Bouira au Centre. Ce patient se plaint d’une obstruction nasale qui lui bouche le nez et l’empêche de respirer pendant 2 mois. Et dire qu’à Tamanrasset il n’a jamais eu ce genre de pathologie, parce que là-bas, il ne vivait pas un problème environnemental, vu le vaste espace dans lequel il évoluait où il n’y avait pas beaucoup de végétation, ni de pollution atmosphérique ni de stress aussi. Car, le stress augmente la rhinite allergique.” S’agissant des facteurs favorisant la rhinite allergique, il a été démontré que les infections pendant l’enfance (traitements médicaux excessifs empêchant en conséquence le système immunitaire de se développer), le changement du régime alimentaire, l’hérédité, et la pollution, sont des causes. Quant au traitement indiqué, il est prescrit les décongestionnants, les antihistaminiques, le rinçage des voies nasales, et les corticoïdes nasaux et oraux. En revanche, il a été expliqué également que les asthmatiques sont les plus exposés à cette affection étant donné leur déficience et leur prédisposition. D’ailleurs c’est ce qui a laissé dire au professeur Boudjenah que “75%  des asthmatiques traînent une rhinite allergique”. Quant au docteur Abdelkader Tafat, membre du collège de la SAMG, il dira : “Comme la période des allergies débute, et en rapport avec les recommandations des nouveaux traitements, nous pouvons dire que cette journée que nous organisons est bénéfique pour les médecins pour une meilleure prise en charge des malades. Cette journée entre également dans le cadre des objectifs de la Société algérienne des médecins généralistes, à savoir favoriser les contacts entre les confrères tout en bénéficiant de l’acquisition de nouvelles connaissances médicales.”

Farid Haddouche

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Farid Haddouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..