Journée mondiale de la liberté de la presse, Génération RÉDACTION NUMÉRIQUE

Liberte; le Mercredi 3 Mai 2017
139442

En ce jour où est fêtée la liberté d'expression, la Rédaction Numérique de "Liberté" donne carte blanche" aux étudiants pour exprimer, leurs coup de coeur et également coups de gueule. L'espace d'un dossier, pour une journée spécifique, ces jeunes démontrent surtout, qu'au delà des idées reçues, ils peuvent s'impliquer quand l'occasion leur est donnée. 

Ce dossier inclus des articles des clubs estudiantins partenaires de la Rédaction Numérique de "Liberté". Les membres du CAP (Ecole Nationale Polytechnique), de Soleil (HEC, ex-INC) ou encore de Elite-Club (l'ESGCI), ont abordé, chacun à sa manière,  un sujet précis. Le thème du jour est axé sur la presse, la liberté d'expression, et la perception de la jeunesse des médias. Les articles sortent des sentiers battus. La fougue et l'enthousiasme sont au rendez-vous presque dans chaque phrase de ces étudiants. Cette soif de savoir qu'ils ont essayé d'exprimer à travers ces contributions viennent confirmer (pour ceux qui en doutaient encore) que la perception du journalisme a totalement changé. La révolution numérique est passée par là. La relation médias-lecteurs n'est plus verticale. L'ère du lectorat passif et captif est révolue.  Place à l'horizontalité, à l'interactivité, et au participatif. Des "visions" loin d'être virtuelles. Tout est maintenant palpable. Seuls les "aveugles", et les adeptes du statu quo, ne veulent pas (ne peuvent pas!) voir. Cette jeunesse algérienne, si lointaine de la pseudo élite auto-proclamée, ne demande pas l'aumône. Encore moins de l'assistanat (si chère à certains). Elle aspire, et espère, à plus de considération.  Ces jeunes ne représentent pas uniquement la majorité de la population. C'est avant tout, des citoyens. Bonne lecture...

CAP (ENP)

Khaled DRARENI: "Je ne me sens concerné ni par le 03 mai ni par le 04 mai"

Partenariats Clubs & Rédaction Numérique de "Liberté": témoignages

Des journalistes pas comme les autres
 

Soleil (HEC)

La presse écrite en voie d’extinction ?

Nouvelle génération et journaux : rien ne va plus !

Le jeune algérien n’est pas initié aux langages médiatiques

 
Journaliste : un art, un métier, une vocation
 

Elite-Club (ESGCI)

Ahmed Lahri: portrait

Le projet mort-né...

Otaku-Attitude: une liberté d’expression non reconnue

#JeSuisESGCI
 

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

 

Categorie(s): dossier

Auteur(s): Salim KOUDIL

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..