karaté : Fédération algérienne, 10 milliards de dettes

Liberte; le Lundi 2 Avril 2018
3

Le président de la Fédération algérienne de karaté-do (FAK), Slimane Mesdoui, a indiqué qu'il avait accepté la mission de gérer les affaires du karaté algérien “dans l'intérêt de la discipline” en dépit des problèmes et du climat délétère qui y ont régné ces dernières années. “J'ai accepté cette noble mission uniquement pour le bien de la discipline même si je sais que ma tâche est compliquée. Il y avait plusieurs conflits et problèmes ces dernières années mais aujourd'hui, les choses vont rentrer dans l'ordre. J'ai pratiqué cette discipline pendant 33 ans et je connais toutes les parties et tous les problèmes. J'ai toujours lancé des appels pour qu'on soit unis et ouvrir une nouvelle page”, a déclaré Mesdoui à l'APS. Le patron de la FAK a précisé que les difficultés ne se résumaient pas aux conflits uniquement, mais concernaient aussi les dettes héritées. “Il faut que vous sachiez que les dettes de la fédération sont de presque 10 milliards de centimes. Nous avons décidé de faire baisser les primes et leur barème avec effet rétroactif pour faire face à cette situation financière compliquée. L'amour que j'ai pour ce sport m'a poussé à gérer ses affaires malgré les difficultés que nous allons rencontrer. Nous avons déjà travaillé avec toutes les ligues pour connaître leurs réels problèmes et besoins”, a ajouté le patron de l'instance fédérale, élu en janvier dernier. La Fédération algérienne de karaté-do était gérée depuis fin mai par un directoire, présidé par l'ex-patron de la FAK Aboubaker Mekhfi, après un mandat olympique 2013-2016 chaotique, ce qui avait poussé la Fédération mondiale (WKF) à la suspendre au niveau international. “Il est temps de réorganiser le travail et essayer d'avancer dans le droit chemin après la levée de la sanction de la WKF”, a insisté Slimane Mesdoui, promettant que la FAK allait faire tout son possible pour fournir les athlètes en moyens nécessaires afin de représenter dignement les couleurs nationales. “Nous avons beaucoup d'athlètes qui pourraient représenter l'Algérie de la meilleure des manières. Nous allons faire notre possible pour leur offrir les moyens dont ils ont besoin”, s'est-il engagé. Pour rappel, les membres de l'Assemblée générale (AG) de la FAK, réunis samedi à Alger en session ordinaire, ont adopté le bilan financier de l'exercice 2016 ainsi que les bilans moral et financier de 2017, après la levée récente des réserves émises par le commissaire aux comptes.

Categorie(s): omnisports

Auteur(s): Red.Sportif

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..