Kheireddine Zetchi, président de la FAF, “Si jamais j’ai mal agi avec quelqu’un…”

Liberte; le Mardi 9 Octobre 2018
149759

Le président de la FAF tempère son discours après sa sortie tonitruante à Tlemcen.

Invité d’honneur de la Ligue régionale d’Oran pour assister à la cérémonie de remise des prix aux clubs lauréats des différents championnats des divisions inférieures et donner, en parallèle, le coup d’envoi officiel des compétitions locales, le président de la Fédération algérienne de football s’est “réjoui du lancement du premier centre de formation, la veille à Tlemcen”.
“L’argent doit être investi dans de tels projets et Oran a un potentiel inestimable en matière de jeunes talents. Ces centres offrent aux jeunes talents la possibilité de bénéficier de structures modernes et d’être pris en charge. Ces projets doivent être multipliés. Pas plus tard que ce matin, j’ai d’ailleurs reçu un appel de la part du wali de Ouargla, qui est à remercier, pour que la FAF bénéficie d’une assiette de terrain afin d’y bâtir un centre de formation. D’ici la fin du mois, nous programmerons d’ailleurs une visite de travail là-bas pour entamer la procédure. D’autant plus qu’il y avait déjà dans notre agenda la programmation d’une étude similaire aussi bien pour le Sud-Ouest que pour le Sud-Est”, affirmera Kheireddine Zetchi, pour qui “la véritable question n’est pas de savoir si vous êtes pour ou contre Zetchi, mais plutôt si vous êtes pour ou contre le développement du football national”. Interpellé à propos de la récente polémique née des déclarations incendiaires de Rabah Saâdane, le président de la FAF a, en outre, fait preuve de retenue et de bon sens. “Je ne veux pas y revenir, d’autant plus que l’équipe nationale entre aujourd’hui en stage à Sidi Moussa. J’ai, du reste, vu Djamel Belmadi avant de venir à Tlemcen, tout est prêt pour que l’EN gagne son match. J’ai toujours essayé d’avoir un comportement irréprochable, que ce soit avec monsieur Saâdane ou avec tout autre fonctionnaire de la Fédération. Un comportement basé sur le respect et la bonne foi. Et si jamais j’ai mal agi ou opprimé quelqu’un, qu’Allah me pardonne”, se contentera de souligner un Zetchi “confiant avant l’assemblée générale extraordinaire du 27 octobre prochain où il sera question d’approuver la construction de ces centres de formation”.
Chaleureusement accueilli par “la base” à Oran, où Hadj Ahmed Bensekrane avait réuni les présidents des 6 Ligues de wilaya ainsi que bon nombre de figures bien connues du monde du football, Kheireddine Zetchi, tout en insistant sur “la nécessité de revenir à la méritocratie et de faire la part belle à ceux qui œuvrent au quotidien pour le développement du football au lieu d’accorder du crédit à ceux qui veulent casser le travail de la Fédération”, annoncera, en parallèle, “l’acquisition prochaine de pas moins de 200 défibrillateurs pour être distribués sur les stades et être au service de la jeunesse algérienne”.

Rachid BELARBI

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Rachid Belarbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..