La journée internationale du livre et du droit d’auteur célébrée à Tamanrasset, Plaidoyer pour renforcer la sensibilisation

Liberte; le Jeudi 26 Avril 2018
147028

La bibliothèque principale de lecture publique de la wilaya de Tamanrasset a, depuis mardi soir, mis en place un programme aussi riche que varié, à travers différentes activités, notamment une exposition d’œuvres littéraires et scientifiques.

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale du livre et du droit d’auteur, coïncidant avec le 23 avril de chaque année, la bibliothèque principale de lecture publique de la wilaya de Tamanrasset a, depuis mardi soir, mis en place un programme aussi riche que varié. Une fois le perron de cette infrastructure culturelle franchi, le public, composé d’écrivains, d’artistes peintres, de poètes et d’essayistes, découvre une palette d’œuvres littéraires, scientifiques et culturelles à travers l’exposition d’une variété de livres et d’ouvrages.
Célébrée sous le slogan “Mon livre, mon compagnon”, la manifestation vise non seulement la promotion de la culture livresque dans cette wilaya du Sud, mais aussi la vulgarisation de la réglementation liée à la protection de la propriété intellectuelle. D’où l’explication de la présence des cadres de la Sûreté de wilaya qui sont venus prendre part à une rencontre thématique tenue à la grande salle des conférences. Face à une assistance peu nombreuse, les éléments en uniforme bleu ont longuement disserté sur les prérogatives des cellules de protection de la propriété intellectuelle créées à travers les 48 wilayas. Les officiers de la Sûreté de wilaya ont également axé sur la gestion collective des droits et de la protection des œuvres du patrimoine culturel traditionnel et des œuvres du domaine public avant d’évoquer le volet pénal et les sanctions édictées en vertu de l’ordonnance n°03-05 du 19 juillet 2003, relative aux droits d’auteur et aux droits voisins. Notons que depuis son installation à Tamanrasset en 2015, la cellule de protection de la propriété intellectuelle n’a enregistré que deux affaires liées à la violation des droits d’auteur.
Un chiffre insignifiant si l’on tient compte de l’ampleur qu’a prise ce phénomène tant au niveau local que national. Interrogés à ce propos, les représentants de la SW renvoient la balle aux victimes qui ne coopèrent pas avec les services de sécurité et surtout parce qu'ils “n’ont pas cette culture de dépôt de plainte auprès de la juridiction compétente”. Faisant une lecture détaillée sur ce délit de contrefaçon, ils ont tenu à signaler le manque de sensibilisation, avant d’inviter les concernés à se rapprocher de leurs services pour prendre connaissance des démarches à entreprendre et des procédures nécessaires pour stopper la contagion du piratage et de la reproduction des prestations contrefaites.
Ahmed Belli, doctorant au centre universitaire de la wilaya de Tamanrasset, a lui aussi animé une conférence dans ce contexte où il a évoqué les conditions et les principes de la protection des droits d’auteur avec force détails. Pour sa part, le président de l’union locale des écrivains algériens, Mouloud Fertouni, est revenu sur cette date symbolique pour la littérature universelle qui marque la disparition des deux célèbres poètes et dramaturges William Shakespeare et Miguel de Cervantes, ainsi que celle du chroniqueur amérindien de langue espagnole Garcilaso de La Vega.
À cette occasion, M. Fertouni, également écrivain, a invité le public à découvrir le plaisir de lire les trois premières revues de la direction de la culture de Tamanrasset avant de céder la tribune au poète Mabrouk Belnaoui et à l’écrivain Abderrahmane Hadji qui ont saisi la balle au bond pour présenter leur derniers opus. À l’issue de la rencontre, tous les intervenants ont été honorés par le comité d’organisation.

RABAH KARÈCHE

 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rabah Karèche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..