Le ministre de l’Habitat à Oran, Le coup de gueule d’Abdelwahid Temmar

Liberte; le Samedi 16 Decembre 2017
3

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, n’a pas du tout été tendre avec les responsables de son secteur lors d’une séance de travail organisée en marge de la visite qu’il a effectuée jeudi dernier à Oran. Et c’est le moins qu’on puisse dire. Ainsi, après avoir assisté, à la résidence El-Bahia, à un exposé sur la situation de l’habitat dans la wilaya (état d’avancement des programmes de logement, tous types confondus, point sur l’habitat précaire, les projets en cours, les besoins de la wilaya…), le ministre a pris la parole pour balayer d’un revers de main la présentation et sermonner les responsables locaux, coupables, selon lui, “de manquer de franchise et de dissimuler la réalité des choses”.
“Chacun assumera ses responsabilités le moment venu”, a-t-il averti en exprimant son mécontentement à l’égard du directeur de l’urbanisme et de la construction auquel il a reproché de ne pas avoir préparé sérieusement la présentation et éluder l’ensemble des projets. “Dites-nous la vérité sur les projets qui n’ont pas encore été lancés et ceux qui sont en cours de réalisation”, l’a-t-il interpellé en exhibant des fiches. “Je ne suis pas venu les mains vides”, a-t-il dit, en annonçant, dans la foulée, l’installation d’une nouvelle directrice de wilaya, synonyme de limogeage de l’actuel membre de l’exécutif local. Expliquant les raisons de son courroux, Abdelwahid Temmar a évoqué divers points qui témoignent, selon lui, de la mauvaise gestion de son secteur dans la capitale de l’Ouest.
À commencer par le retard pris dans la construction de quelque 18 000 logements qui sont en cours de réalisation depuis… 2006, année de lancement de la construction de 4 000 logements. “Nous sommes en 2017 et ils sont toujours en cours ?
Où allons-nous ? Et on vient nous demander l’inscription de
4 000 autres logements !”, a-t-il ironisé, en avertissant que son département allait désormais contrôler l’évolution de la situation et recommandant à la nouvelle directrice de l’habitat de lui transmettre un rapport hebdomadaire sur l’état d’avancement des projets. Il a rappelé, à ce propos, avoir récemment tenu une réunion avec les entreprises de construction qui accusaient un retard dans les programmes de location-vente et qu’il s’apprêtait à organiser une rencontre similaire avec les constructeurs de logements sociaux pour réitérer la détermination de l’État à booster le secteur. Il demandera à la direction de wilaya de lui transmettre un rapport sur les entreprises qui ne respectent pas les délais mais en précisant que “si ces retards sont dus à des considérations bureaucratiques, il ne faudra pas s’en prendre aux promoteurs”.
Abordant les besoins exprimés par la wilaya, le ministre a admis qu’Oran souffrait d’un déficit en programme de logements de type location-vente (7 000 demandeurs sont enregistrés) et annoncé que la wilaya allait bénéficier l’année prochaine d’un quota de 5 000 unités sur les 120 000 inscrites pour l’ensemble du pays. “Mais nous sommes en train de recenser les attributaires et nous avons découvert que 25 000 demandeurs avaient déjà bénéficié de ce type de logement sur le territoire national.”

S. Ould Ali

Categorie(s): actualité

Auteur(s): S. Ould Ali

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..