Le TAS algérien l’a débouté dans son affaire de suspension de 3 mois, Mellal : “J’irai au TAS de Lausanne s’il le faut”

Liberte; le Mercredi 9 Janvier 2019
3

Le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a été débouté par le Tribunal arbitral du sport algérien (TAS) dans son affaire de suspension de 3 mois ferme prononcée par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. Le verdict qui est tombé avant-hier soir obligera le premier responsable du club kabyle de suivre le derby de ce week-end de son équipe face au  MO Béjaïa depuis les tribunes. Il lui sera donc interdit de franchir la main courante. Toutefois, Mellal ne veut pas s’arrêter là. Il compte porter l’affaire devant le TAS de Lausanne en Suisse dans l’espoir d’annuler complètement cette suspension. “Si le TAS algérien ne me rétablit pas dans mes droits, je porterai l’affaire devant le TAS international. Je vais voir avec l’avocat du club et nous allons procéder à toutes les procédures possibles pour lever cette suspension. Je ne me tairai pas”, affirme le président des Jaune et Vert lors de son passage à la chaîne de télévision France 24.
Par ailleurs, Mellal confirme que “le recrutement pour ce mercato hivernal est pratiquement clos, sauf si l’entraîneur nous demande d’autres joueurs, sinon je confirme que nous possédons des joueurs de qualité, les meilleurs du championnat national. Je ne suis pas du genre à recruter pour recruter. La JSK ne sera jamais une roue de secours pour les joueurs qui n’ont pas réussi dans leurs clubs. Par exemple, je ne recruterai pas de joueurs de Bel-Abbès, parce que ce club lutte pour son maintien alors que la JSK est nettement mieux classée. Avec notre effectif actuel, nous sommes en 2e position, cela explique que nous possédons un groupe à la hauteur”.

A. Ifticen

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Ifticen Ahmed

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..