Organisation de la coupe d’Afrique des nations, L’Algérie doit patienter au moins jusqu’à 2027

Liberte; le Jeudi 6 Decembre 2018
150931

Les éditions 2019, 2021 2023 et 2025 semblent être attribuées consécutivement à la dernière décision de la CAF suivant un effet domino.

Pour espérer organiser une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, l’Algérie doit visiblement patienter au minimum neuf ans, soit à partir de l’édition de 2027, puisque les trois prochaines éditions de la CAN sont déjà accordées, comme vient de le confirmer le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad. Ayant décidé récemment de retirer l’édition de la CAN 2019 au Cameroun sous prétexte que ce dernier n’est pas encore prêt, la CAF n’a pas attendu trop longtemps pour rectifier le tir et offrir au Cameroun l’édition de 2021 et repousser, du coup, la Côte d’Ivoire qui allait abriter celle 2021 à 2023, sans pour autant s’expliquer sur le sort de la Guinée qui était désignée pour organiser cette dernière. Mais logiquement l’édition de la CAN 2025 sera également attribuée à la Guinée qui était au préalable censée organiser celle de 2023.
C’est pour dire que l’Algérie, si elle souhaite organiser une telle compétition, devrait déposer sa candidature d’ici 2025 et attendre le verdict finale de la CAF. Aussi, le président de la CAF a tranché pour les CAN de 2021 et 2023. Selon le patron du football africain, la CAN 2021 sera organisée au Cameroun. “La Côte d’Ivoire non plus ne sera pas prête pour la coupe d’Afrique 2021 au vu de l’évolution des travaux. Nous avons décidé de décaler le Cameroun en 2021 et la Côte d’Ivoire en 2023. La CAN 2021 est bel et bien confirmée au Cameroun”, a déclaré le successeur du Camerounais Issa Hayatou. Selon le site camerounais Camfoot, après le retrait de l’organisation de la CAN au Cameroun, Ahmad avait adressé une correspondance au président Paul Biya pour lui demander d’accepter l’organisation de la CAN 2021, tout en lui proposant l’appui du comité exécutif de la CAF. “C’est avec honneur et respect que je m’adresse à vous au moment où le comité exécutif de la CAF, réuni en session extraordinaire à Accra le 30 novembre 2018, vient de décider de différer l’organisation par le Cameroun de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Je voudrais, Monsieur le Président, vous rassurer que, compte tenu des efforts que vous avez déjà accomplis et au vu de l’importance de votre implication personnelle, que la CAF et son comité exécutif seraient honorés que le Cameroun puisse accepter d’abriter l’édition 2021 de la Coupe d’Afrique des nations”, écrit le président de la CAF. “J’ai décidé de parler ici parce qu’il y a trop de polémiques inutiles et vides (…). Nous ne voulons plus qu’on passe le temps à se moquer de notre continent. La décision de retirer la CAN au Cameroun a été prise à l’unanimité par tous les membres du comité exécutif. Les rapports des différentes visites au Cameroun ne présageaient rien de bon (…). C’était pratiquement impossible d’organiser cette compétition dans ces conditions. Pour arrondir les bords, nous avons prévu de décaler toutes les prochaines CAN, puisque moi ayant vu le chef de l’État camerounais, j’ai voulu l’accompagner et l’aider”, a soutenu Ahmad sur Afrique Media TV. Que fera la Guinée – dont le nom n’a pas été cité par Ahmad – qui n’a encore jamais organisé une CAN ?

Ahmed Ifticen

 

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Ifticen Ahmed

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..