Prise en charge des femmes enceintes, Le ministre de la Santé met en garde les DSP

Liberte; le Lundi 9 Juillet 2018
3

L’organisation des soins au niveau des urgences médicochirurgicales (UMC) et la prise en charge de la femme enceinte ont été, hier, au centre d’une rencontre organisée, à Alger, par le ministre de la Santé, M. Hasbellaoui, avec les directeurs de la santé et de la population de 15 wilayas de l'ouest et sud-ouest du pays.
Cette réunion a permis de passer en revue les contraintes liées à l’amélioration de l’offre des soins dans les hôpitaux, notamment au niveau des UMC qui restent la vitrine du système de santé national.
Selon un communiqué du ministère de la Santé parvenu à la rédaction, le Pr Hasbellaoui a rappelé aux DSP, en présence des responsables des établissements sanitaires de cette région, les moyens dégagés par les pouvoirs publics pour la mise en place des réseaux intégrés de prise en charge des patients. Les directives du ministre portent, dit-on, sur la mutualisation des ressources humaines disponibles. Pour la tutelle, “les urgences médicochirurgicales (UMC) sont le miroir du système de santé. Le gouvernement a consenti un véritable effort financier supplémentaire pour la mise à niveau des UMC qui bénéficient, par ailleurs, de l'ouverture d'un nombre conséquent de postes budgétaires pour le recrutement de médecins généralistes. Ces médecins vont bénéficier d'une formation complémentaire pour leur donner la compétence nécessaire et en faire des médecins urgentistes”, a notamment indiqué le ministre.
La coordination entre les structures de santé dans une région donnée semble être une solution alternative pour éviter de revivre l’épisode dramatique vécue durant l’été de l’année dernière où il y a eu des morts pour manque de prise en charge et négligence. L’année passée, une femme enceinte et son bébé sont décédés, rappelons-le, dans la wilaya de Djelfa, après que les établissements où elle s’était présentée  avaient refusé de la prendre en charge. D’ailleurs, des sanctions avaient été prises à l’encontre des responsables de la négligence à l’origine du décès de la parturiente et de son bébé. Il y a eu même des enquêtes médicales et des poursuites pénales qui ont donné lieu à l’emprisonnement des responsables de l’incident dramatique de Djelfa.
Au sujet de la prise en charge de la femme enceinte, le ministre a d’ailleurs rappelé à l’assistance l’urgence de baliser le parcours de la femme enceinte via la mise en place de réseaux intégrés pour améliorer l’organisation et l’offre des soins.
Rappelons, enfin, que le ministère de la Santé a organisé la semaine dernière une rencontre similaire avec les DSP et les directeurs des établissements sanitaires de l’est du pays.

H. H.   

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hanafi Hattou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..