Salon de l’Innovation, Signature d’une convention entre l’ENH de Blida et l’Inapi

Liberte; le Mercredi 5 Decembre 2018
3

Une convention de partenariat a été signée, hier, entre l’École nationale d’hydraulique de Blida et l’Institut national algérien de propriété industrielle (Inapi), à l’inauguration de la 8e édition du Salon national de l’innovation qui se tient du 4 au 6 décembre à l’université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene de Bab Ezzouar.

Au titre de cette convention, un Centre d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati) sera mis en place à l’ENH de Blida. Ce Cati, qui sera doté de moyens technologiques, offrira conseils, informations et orientations aux chercheurs de cette école dans le domaine de l’enregistrement et de la protection des inventions des chercheurs. Pour le professeur Mustapha Kamel Mihoubi, directeur de l’ENH, “il n’y a pas mieux que les universités et les établissements universitaires pour assoir cet appui aux technologies et à l’innovation à l’échelle nationale”.
Ce Cati, au niveau de l’ENH, va renforcer l’école dans une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la formation entrepreneuriale et l’accroissement de l’apport de l’université en matière d’industrie et de création d’entreprises.
À travers ce centre, a-t-il ajouté, “on veut valoriser les travaux de recherches des laboratoires et des chercheurs. Il y a beaucoup de résultats, mais ils ne sont pas valorisés en brevet. La plupart des chercheurs ne connaissent pas cet aspect”. Donc ce centre-là va permettre aux chercheurs d’accéder aux bases de données de l’Inapi sans se déplacer, d’une part. Et, d’autre part, il va, à travers des conférences, sensibiliser sur tout ce qui touche à la propriété intellectuelle et aux brevets, notamment comment monter un dossier de brevet et comment faire une recherche sur les bases de données internationales. Cela va permettre aussi d’affiner les sujets de recherche pour qu’il n’y ait pas de redondance.
Par ailleurs, l’adhésion de l’Inapi à l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi) va permettre aux chercheurs d’accéder à des bases de données internationales et d’avoir une idée sur ce qui se fait ailleurs.
Les premiers jalons de ce centre seront posés dès la semaine prochaine avec l’installation d’une personne qui va être chargée du projet d’accompagnement des chercheurs avec la mise à leur disposition de la base de données. Ensuite, le centre entamera un programme de conférences qui vont être dédiées aux chercheurs pour, justement, les sensibiliser sur tous les aspects liés au droit du brevet et de la propriété intellectuelle et à la préparation d’un dossier de brevet.
Avec ce Cati, l’Inapi en sera à son 54e centre ouvert dans les universités du territoire national. Des centres qui lui permettront de jouer pleinement son rôle consistant à établir un lien entre le secteur industriel et l’université, de délivrer le brevet de l’innovation et de promouvoir le développement des capacités inventives et innovatrices des chercheurs.

Saïd Smati

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Smati Saïd

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..