SELON UNE ÉTUDE DE L’ONU, DU PAM, DU FIDA ET DE L’UNICEF, 4,7% d’Algériens sont sous-alimentés

Liberte; le Jeudi 13 Septembre 2018
149319

Le taux de personnes sous-alimentées en Algérie a atteint 4,7% en 2017. C’est ce qu’a révélé une étude réalisée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO), le Fonds international de développement agricole (Fida), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), affirmant que la tendance est à la hausse dans la plupart des pays nord-africains. Selon un tableau exhaustif réalisé par ces organisations, pas moins de 2,9 millions de personnes sont sous-alimentées en Algérie, alors que le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire avoisine 1,9 million d’habitants.
En revanche, ces organisations ont révélé que le nombre de personnes atteintes d’obésité est passé de 6 millions d’habitants en 2012 à 7,4 fin 2016 alors que le nombre de femmes en âge de procréer (15-49) souffrant d’une anémie est passé de 3,5 millions en 2012 à 3,8 millions.Les opérateurs économiques et les commerçants oranais s’interrogent sur les raisons du retard pris pour l’installation des nouveaux élus de la Chambre de commerce et d’industrie de la wilaya, pourtant largement plébiscités lors des élections de renouvellement des instances. Si quelques voix autorisées imputent ce statu quo à la nécessité pour la justice de statuer sur deux recours introduits par deux candidats malheureux à ce scrutin, d’autres en revanche voient dans ce blocage un artifice qui permet de retarder le renouvellement des instances de la Chambre nationale de commerce et d’industrie.

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rub.Radar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..