Séminaire sur la qualité et l'innovation à BOUIRA, Les entreprises algériennes en quête de label

Liberte; le Jeudi 6 Decembre 2018
3

La Direction de l'industrie de Bouira, en collaboration avec celle du commerce, a organisé, hier, à la maison de la culture Ali-Zaâmoum de Bouira, un séminaire sur la qualité et l’innovation. Cette manifestation vise, selon ses initiateurs, à faire connaître au large public, aux forces innovantes et à ses partenaires de la wilaya le rôle de l’infrastructure qualité et innovation. Les différents intervenants, tels M. Hocine Degui, cadre à la Direction du commerce locale, et Ayache Bekiss, chef de service à l'Office national de métrologie légale (ONML) de Bordj Bou-Arréridj, ont souligné la nécessité de la mise en place de mécanismes favorisant et garantissant un “label de qualité”, tout en respectant les normes internationales en vigueur. Ces mécanismes s'axent, selon les intervenants, autour de trois segments, à savoir : la normalisation, la métrologie et l'évaluation de la conformité. D'après le directeur de l'industrie de Bouira, Abdelrahim Belbaki, l'ensemble des entreprises doivent connaître et maîtriser les questions stratégiques inhérentes à leurs activités, sans pour autant perdre de vue les résultats opérationnels. “Pour ce faire, précise le conférencier, il y a la norme ISO 9001 pour le management de la qualité qui propose une méthode reconnue à l’échelon international pour accroître la satisfaction du client et démontrer en quoi des produits donnés satisfont aux attentes de ce dernier et sont conformes aux exigences réglementaires”, a-t-il explicité. En outre, et parallèlement à ce séminaire, plusieurs dizaines d'entreprises publiques et privées ont profité de cet événement afin d'exposer des produits fabriqués par les entreprises locales. D'ailleurs, cette manifestation économique a permis aux opérateurs et aux étudiants de l’université de Bouira de connaître les potentialités en matière d’innovation. Intervenant à l’ouverture de ce colloque, le SG de la wilaya a tenu à préciser que les pouvoirs publics accordent une importance accrue à l’innovation et à la qualité, sachant que cette dernière est devenue très importante pour les organismes, du fait de la mondialisation, du changement des attentes de la valeur du client, des innovations technologiques et de la croissance de la population. Il y a lieu de souligner que le dernier rapport du Forum économique mondial classe notre pays parmi les “mauvais élèves” en matière d'innovation et de certification. Selon ledit rapport, notre pays est classé à la 143e position, sur 144 pays, soit à l'avant-dernière place. S'agissant des infrastructures, l'Algérie est classée 106e à l'échelle mondiale, indique le même rapport, notant la mauvaise qualité des routes (107e place), des ports (117e place) et des infrastructures du transport aérien (128e place). En matière de développement du marché financier, notre pays occupe la 137e position. En termes de disponibilité des services financiers, elle est classée à la 133e place.

RAMDANE BOURAHLA

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ramdane Bourahla

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..