Sonatrach opte pour un autre mode de gestion, Hirèche remplace Laâdj à la SSPA/MC Alger

Liberte; le Jeudi 14 Juin 2018
3

La SSPA/MC Alger connaît désormais son nouveau président à l’issue de la réunion des actionnaires qui s’est déroulée hier en fin d’après-midi. Ainsi, Mohamed Hirèche vient de succéder à Zaïd Laâdj. C’est le P-DG de Sonatrach en personne, Abdelmoumen Ould-Kaddour, qui a pris en charge le dossier de la gestion de la SSPA/MC Alger après avoir constaté des carences dans les résultats à tous les niveaux. Sur le plan sportif, les résultats ont énormément régressé où l’équipe, qui était vice-championne en 2016-2017, a terminé l’exercice d’après à la 5e place malgré tous les moyens consentis. Selon notre source, Ould-Kaddour a également relevé une mauvaise gestion financière et administrative, ce qui l’a poussé à prendre la décision de décharger Zaïd Laâdj de la mission. Une décision qui s’explique aussi par la mésentente avec le nouveau directeur sportif Kamel Kaci-Saïd. Le manque de cohabitation n’était pas uniquement au niveau administratif entre Laâdj et Kaci-Saïd puisque même au niveau sportif, il a été décelé des frictions à la barre technique.  Cette situation devait cesser, car sachant qu’à ce rythme le club n’allait pas avancer, le P-DG de Sonatrach a dû prendre des décisions. Pour ce faire, il a pris en main personnellement le dossier. Il a sillonné tout le groupe de Sonatrach, a étudié toutes les candidatures susceptibles de prendre le plan de redressement du Mouloudia et a vu tous les profils pour jeter au final son dévolu sur la personne de Mohamed Hirèche. Directeur central contrôle de gestion, Hirèche possède l’avantage d’être un ancien athlète de performance.  Il avait été footballeur en Algérie, formé au NA Hussein-Dey, avant d’évoluer avec l’IR Hussein-Dey, le RC Kouba et l’O Médéa et il a même joué en France sous les couleurs du FC Tours. Il a fait des études de pointe en France et aux USA et, actuellement, il occupe un poste stratégique au sein de Sonatrach, puisqu’il est responsable des budgets.  Le gestionnaire est invité à relever le challenge et Ould-Kaddour donne carte blanche à Hirèche pendant une période de quatre ans pour redresser la situation. Un projet sportif de grande envergure est au menu pour promouvoir l’image de marque de Sonatrach et véhiculer le nom du MCA à travers le monde. Ce projet consiste à investir dans la jeunesse, former, réduire la masse salariale, mettre en place un système de management de performance, c’est-à-dire le pilotage par objectif où le temps des primes données à tort et à travers est terminé, ainsi que l’ambition de récupérer les jeunes talents algériens aussi bien dans le pays qu’à l’étranger (en Europe et en France). Le principal objectif réside dans le fait de redonner au Mouloudia d’Alger sa place réelle dans la promotion du sport en Algérie. Hirèche aura carte blanche de la part du P-DG de Sonatrach et possèdera les pleins pouvoirs sous la tutelle. Abdelmoumen Ould-Kaddour suivra de très près l’évolution du redressement de cette société sportive à travers le lancement des académies d’excellence, l’organisation de meetings internationaux à travers le pays, la création de revues, de boutiques propres au club…
En somme, Ould-Kaddour veut passer à autre chose dans la gestion de la SSPA/MC Alger avec la nomination de Hirèche à sa tête. Nous avons essayé de joindre le nouveau président du conseil d’administration de
la SSPA/MC Alger, mais ce dernier était injoignable. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

Malik A.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Malik A

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..