Tébessa, Le procès de 6 Ahmadis reporté au 4 juillet

Liberte; le Jeudi 14 Juin 2018
3

Le procès en appel des adeptes de l’ahmadisme dans la wilaya de Tébessa est reporté au 4 juillet prochain, annonce l’avocat des 6 accusés, Salah Debouz. “Nous avons demandé au juge de reporter le procès parce que nous avons constaté que des pièces manquaient au dossier”, a indiqué l’avocat, contacté par téléphone. Les 6 personnes sont accusées d’exercice “de culte dans des endroits non appropriés” et de “collecte de fonds sans autorisation”. Ils ont été condamnés par le tribunal de Tébessa à une année de prison avec sursis et 50 000 DA d’amende. Mardi dernier, une vingtaine de détenus, tous adeptes de l’ahmadisme, ont été condamnés à des peines allant de 3 à
6 mois de prison avec sursis. La justice leur reproche une “offense à l’islam” et “une déviation confessionnelle”.
Apparue depuis seulement quelques années, la communauté ahmadie, qui compte environ 2 000 adeptes en Algérie, accuse les autorités judiciaires algériennes d’acharnement. Les autorités leur reprochent notamment le fait de reconnaître un autre prophète que Mohammed. Une position qui est considérée par la loi algérienne comme une “déviation” et même une “atteinte au Prophète de l’islam”. La justice leur reproche également la “collecte illégale de fonds”. D’autres responsables de l’État évoquent carrément le problème sécuritaire pour justifier cette répression. “Les Ahmadis ont fait l’objet de poursuites judiciaires non pas pour leur idéologie, mais parce qu’ils posaient un problème sécuritaires (…). Les chiites, les Ahmadis et les salafistes agissent tous pour des forces extérieures et contre l’intérêt de notre pays. Cela est une réalité, et le citoyen algérien doit en être conscient”, a récemment expliqué le président du Haut-Conseil islamique, Bouabdellah Ghlamallah, dans une interview accordée à El Watan.

Ali Boukhlef

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ali Boukhlef

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..