Tipasa, Un juge d’instruction condamné à 5 ans de prison pour corruption

Liberte; le Mardi 19 Septembre 2017
3

 Le tribunal de Hadjout, dans la wilaya de Tipasa, a prononcé, hier, une peine de cinq années de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 DA, à l’encontre d’un juge d’instruction poursuivi pour corruption. Se référant à l’article 25 de la loi relative à la lutte contre la corruption, le tribunal de Hadjout a prononcé, dans une audience publique, une peine de cinq années de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 DA, en plus d’un dinar symbolique au profit de la partie civile lésée, à l’encontre d’un juge d’instruction poursuivi pour avoir reçu un pot-de-vin et des privilèges sans y ouvrir droit, a-t-on expliqué. Le procureur de la République près le parquet de Hadjout avait requis la peine maximale, soit 14 années de prison ferme contre le prévenu, qui a  rejeté toutes les accusations retenues contre lui, arguant que toute l’affaire est un complot ourdi contre lui. Cette affaire remonte à mars dernier, lorsque l’avocate Y. Y., relevant du barreau de Blida, a introduit une plainte auprès de la cour de Tipasa, dans laquelle elle a accusé un juge d’instruction de la première chambre près le tribunal de Koléa, de lui avoir exigé une somme de 350 000 DA, en contrepartie de l’obtention d’une nullité de citation au profit de son mandant, dans une affaire de faux et usage de faux. Suite à quoi une souricière a été tendue au juge d’instruction, qui a été arrêté en flagrant délit de réception d’un pot-de-vin dans son bureau, sis au siège du tribunal de Koléa.

APS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..