Vente promotionnelle des véhicules, Des clients crient à l’arnaque

Liberte; le Lundi 9 Juillet 2018
3

Le président de l'Association nationale de promotion et de protection du consommateur (AAPPC), Maâmar Bouchekif, accuse les fabricants des véhicules, particulièrement des marques asiatiques, de tricherie et de non-respect du règlement de la vente promotionnelle des véhicules. Invité au Forum de l’association des journalistes et correspondants de la wilaya de Blida, Bouchekif déclare avoir reçu plusieurs plaintes de la part des consommateurs dans lesquelles ils dénoncent le non-respect de livraison des véhicules et l’exigence du paiement de la totalité du prix du véhicule.
Il dénonce également la publicité mensongère que lancent les fabricants des véhicules lors des campagnes  promotionnelles de vente de véhicules “sans garantir l’offre”. “Ils confirment dans leurs campagnes publicitaires que la livraison du véhicule se fait dans les 48h, alors qu’en vérité, elle dépasse les 45 jours. Le comble, c’est que des clients, qui avaient payé la totalité du prix du véhicule acquis dans le cadre de la vente promotionnelle, ont été surpris de payer la totalité du prix du fait que la date de la promotion est dépassée. C’est insensé”, a estimé Bouchenik.
Ce dernier dénonce également le comportement de certains constructeurs de véhicules qui vendent des accessoires de véhicules à leurs clients comme les tapis, alors qu’ils sont compris dans le prix global du véhicule. Dans son intervention, le président de l’AAPPC évoque l'existence de lacunes juridiques dans le décret exécutif n°06/215 du 18 juillet 2006, qui définit les modalités et la pratique de la vente promotionnelle, vente en cas de liquidation des stocks, vente dans les magasins d'usine, vente à l'extérieur des commerces. Bouchenik note que ce décret ne mentionne pas la quantité de véhicules mis en vente pendant la campagne promotionnelle. Il estime que cette non-divulgation de la quantité de véhicules mis en vente, dans le cadre de la promotion, peut exposer le client à des manipulations. Sur ce sujet, Bouchenik lance un appel au ministère du Commerce pour la révision de cet article lié aux promotions en imposant aux producteurs de véhicules de déclarer le nombre de véhicules mis en vente dans les campagnes promotionnelles. Comme il prévoit d’interpeler le ministère du Commerce pour que les agents de contrôle fassent plus de visites chez les concessionnaires automobiles pour vérifier le nombre de véhicules mis en vente dans le cadre d’une campagne promotionnelle afin d’éviter que le client soit toujours une victime de ces dépassements.
D’un autre côté, Bouchenik annonce qu’il compte convaincre le ministère du Commerce pour autoriser les citoyens à acheter les véhicules de moins de trois ans pour casser le monopole des fabricants de véhicules. Il compte aussi déposer une plainte au ministère du Commerce pour imposer une enquête dans les usines de fabrication d’automobile pour déterminer le coût réel du véhicule.  

K. FAWZI

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): K.Fawzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..