Commerce extérieur de l’Algérie : un déficit abyssal en faveur de la Chine

Tsa; le Lundi 16 Janvier 2017
134940

La Chine a maintenu en 2016 sa place de premier fournisseur de l’Algérie, avec une part de marché de près de 18% et 8,396 milliards de dollars d’exportations, selon les chiffres des Douanes, publiés ce lundi via l’agence officielle. La France arrive en deuxième position avec 4,744 milliards de dollars et une part de marché de 10,15%, suivi de l’Italie avec 4,642 milliards de dollars et une part de marché de 9,93%. L’Espagne et l’Allemagne occupent respectivement à la 4e et la 5e position de ce classement, avec 3,595 milliards et 3,009 milliards. Dans le top 10, on trouve également la Turquie (7e), le Brésil (9e) et la Corée du sud (10e).
Si la Chine est le grand bénéficiaire de l’explosion de la facture des importations algériennes, l’ex-Empire du milieu n’achète quasiment rien à l’Algérie. Le déficit dans les échanges commerciaux entre les deux pays est abyssal en faveur de la Chine.
Il ne figure même pas dans le top 15 des clients de l’Algérie qui est dominé par l’Italie avec 4,779 milliards de dollars et une part de marché de 16,55% des exportations du pays. L’Espagne arrive en deuxième position avec 3,562 milliards de dollars, suivi des États-Unis (3,227 milliards) et de la France (3,192 milliards). La Tunisie (12e) avec 610 millions de dollars, le Maroc avec 589 dollars (13e), Singapour (14e, 542 millions de dollars) et l’Inde (15e, 511 millions de dollars) clôturent ce classement.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Riyad Hamadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..