Louisa Hanoune répond à Sellal : « On ne peut pas nourrir des ventres creux avec des déclarations »

Tsa; le Jeudi 29 Decembre 2016
134229

Louisa Hanoune a réagi, ce jeudi 29 décembre, aux déclarations du premier ministre Abdelmalek Sellal visant à rassurer les Algériens sur la situation économique tout en prenant soin de ne pas trop l’accabler. « Le Premier ministre est venu pour rassurer. On aurait souhaité l’être. On aurait souhaité qu’il vienne avec des décisions et des dispositions concrètes », a expliqué la secrétaire générale du PT.  « Nous ne sommes pas rassurés et nous ne sommas pas les seuls ! », a-t-elle lancé.
Louisa Hanoune estime que les institutions sont parfaitement conscientes de la situation que traverse le pays. « Je pense que les institutions savent que la situation est critique mais les déclarations ne nourrissent pas les ventres creux ! Je comprends que le Premier ministre soit inquiet parce qu’il sait que la situation est très précaire mais il ne peut rassurer avec des déclarations », a-t-elle expliqué.
Louisa Hanoune est convaincue que le gouvernement renoncera à ses « missions sociales ». « Au cours de ces trois prochaines années, le gouvernement supprimera progressivement le soutien aux produits essentiels (…) même si on poursuit la construction de logements, ces derniers coûteront plus chers », a-t-elle insisté. Pour elle, il y a d’ores et déjà de l’austérité pour ce qui est des transferts sociaux, contrairement à ce qu’affirmait le Premier ministre la veille.
« Pourquoi tient-on des conseils de ministres ? Pourquoi le Parlement existe ? Et pourquoi on organise des élections législatives si on garde la même Loi de finances durant trois ans », a lâché la patronne du PT qui parle de « politique d’austérité meurtrière ». « Ils comptent sur le secteur privé et ce dernier compte sur le Trésor public », a-t-elle ironisé.
« Investir en Afrique ? Qu’ils aient peur de Dieu ! Et qu’ils arrêtent de se moquer des Algériens ! On dirait que nous sommes une force impérialiste (qui va conquérir le marché africain). Pour nous, il s’agit d’une nouvelle manière de faire sortir des devises à l’étranger ! », a-t-elle affirmé.
Sur le même sujet :

Croissance, PIB, inflation, recettes pétrolières… Les principaux chiffres annoncés par Sellal
Les réserves de change termineront l’année à 114 milliards de dollars

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hadjer Guenanfa

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..