34 ans après le séisme d'El Asnam… la détresse des occupants des logements préfabriqués

Elwatan; le Jeudi 9 Octobre 2014
89543


Etant toujours occupées, ces demeures préfabriquées représentent une réelle menace, car fabriquées à base de matériaux toxiques, insiste-t-on dans le rapport. Les logements préfabriqués à Chlef accordés aux sinistrés du tremblement de terre de 1980, étaient sensés être « une solution provisoire » mais il se trouve qu’ils sont devenus au fil des années « une solution unique et permanente».

Le rapport met l’accent sur le non respect des droits élémentaires des citoyens : « l’accès à un logement digne ». Aujourd’hui dans ces logements, les habitants s’y entassent où la promiscuité affecte leur santé mentale, d’autant plus que de  nombreux occupants sont touchés par le « célibat prolongé ». En outre la santé physique des habitants est sérieusement touchée, des maladies telle que l’asthme, allergies, cancers…sont aggravées par des conditions de vie désastreuses. L’auteur du rapport s’inquiète du devenir de ces citoyens « en détresse ».

Dans le rapport, on insiste pour dire que les pouvoirs publics ont bel et bien décrété un plan d’urgence à l'époque et qui s’articule autour de trois étapes qui sont : recasements des sinistrés sous des tentes dans un délai de 4 mois, leur relogement dans des habitations en préfabriqué (le délai d'expiration de la durée de validité de leurs chalets était prévu pour l’année 1995) et enfin la reconstruction définitive de la région sinistrée.

Le rapport met également l'accent sur le fait que 34 ans après le  séisme du 10 octobre 1980 , Chlef a du mal à se reconstruire et les causes sont diverses : bureaucratie ,corruption ,manque de main d'oeuvre qualifiée ,hausse vertigineuse des prix des matériaux de construction ,spéculation... Le président de la ligue des droits de l'Homme de Chlef interpelle les pouvoirs publics afin qu'ils se penchent sérieusement sur la situation dans la wilaya de Chlef. 21 revendications sont adressées aux autorités afin d'instaurer un dialogue instructif autour de la question de logement à Chlef  et permettre ainsi d'éradiquer en urgence 18163 habitations ,04 hôpitaux, des dizaines de polyclinique et centres de santé, maisons de jeunes, centres de formation ….etc, construites  en pérfabriqué.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hamida Mechaï

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..