6 bonnes raisons d’aller au Festival du livre jeunesse

Elwatan; le Vendredi 21 Mai 2010
1

Le Festival culturel international du livre et de la littérature jeunesse se tient du jeudi 27 au samedi 5 juin à l’Esplanade Riad El Feth. Le meilleur du programme.
- Pour l’hommage à Malek Haddad. Les organisateurs du Feliv ont choisi de rendre hommage au poète Malek Haddad (1927-1978) à travers les témoignages de ceux qui l’ont connu ou ont lu ses poèmes et ses romans. Sid Ahmed Agoumi prêtera sa voix pour la déclamation des poèmes. Aïcha Kassoul conduira cette évocation qu’alimenteront, entre autres, les exposés de Menouba Hadj Amar et Ahmed Menour, qui a travaillé sur ses textes. Mercredi 2 à 15h.

- Pour sa brochette d’invités. On y verra les auteurs stars Yasmina Khadra (en conférence vendredi 28 à 17h) et Anouar Benmalek (lectures pour enfants vendredi 28 à 14h, café littéraire dimanche 30 à 15h), l’auteur jeunesse Fatima Kerrouche (rencontre vendredi 28 à 15h), l’artiste contemporain Rachid Koreichi (rencontre samedi 29 à 15h, café littéraire lundi 31 à 15h), le comédien Sid Ahmed Agoumi (lecture samedi 29 et dimanche 30 à 16h), l’écrivain Noureddine Saâdi (café littéraire dimanche 30 à 15h), le conteur humoriste écrivain et metteur en scène Moussa Lebkiri (spectacle dimanche 30 à 19h, café littéraire lundi 31 à 15h), Mohamed Kacimi (café littéraire mardi 1er et mercredi 2 à 15h), le journaliste Mustapha Harzoune (café littéraire mercredi 2 et jeudi 3 à 15h).

- Pour écouter des contes africains. Avec Virginie Mouanda, conteuse et romancière originaire du Congo (vendredi 28 et samedi 29 à 16h) et Jorus Mabiala, aussi du Congo (lundi 31 et mardi 1er à 17h).

- Pour ses soirées poétiques. Ne ratez pas deux jolies soirées : une dédiée à la poésie féminine maghrébine, avec Oum El Kheir El Barouni, Leïla Cheghali, Oulaya El Idrissi, Fatma Ben Fadéla, samedi 29 à 16h. Une autre dédiée aux plus jeunes poètes arabes avec Sami Qurini, Mustafa Qaïs et Mohamed Amine Saïdi vendredi 4 à 17h.

- Pour avoir des réponses à de vraies questions de société. «Pourquoi éditer de la littérature algérienne en France ?» Par Marrion Hennebert, éditrice, fondatrice des éditions de l’Aube et de l’association Soleils pour enfants d’Algérie (vendredi 4 à 17h). «Etat des lieux de l’édition de la littérature jeunesse et des livres pour enfants dans le monde arabe» avec la participation de quatre éditeurs (jeudi 3 à 18h). «Pourquoi on écrit ?» par Fadéla M’rabet (lundi 31 à 17h).

- Pour rencontrer Bachiri. Danseuse chorégraphe, spécialiste en danses contemporaine et maghrébine. Elle enseigne depuis vingt ans sa passion pour les danses d’Afrique du Nord. Créatrice de plusieurs spectacles, elle a aussi accompagné des vedettes de la musique algérienne telles que Rachid Taha. Elle accompagnera Moussa Lebkiri dans son spectacle Kif kif, Piment comme il respire, la danse, dimanche 30 à 19h.

Voir tout le programme sur feliv.org

Categorie(s): idées

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..