à cœur ouvert avec Alain Viry et Bertrand Tibo du groupe CFAO : «2013, l’année du renouveau pour Opel»

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
73099


-Il y a eu récemment un changement au sein du groupe CFAO et une OPA du  groupe TTC (Toyota Tsusho Corporation). Pouvez-vous nous en dire d’avantage ?

Alain Viry : Effectivement, il y a eu une OPA du groupe TTC sur le groupe CFAO, mais dont les résultats finaux auront lieu avant la fin de l’année. Ce que je peux vous dire, c’est que ce changement d’actionnariat n’aura aucun incident sur la politique du groupe CFAO qui poursuivra sa stratégie aussi bien en Algérie que dans les autres pays d’Afrique ou nous sommes fortement  présents.

-On parle de l’annonce d’une usine de montage d’automobile en Algérie (l’interview a été réalisée le 12 décembre ndlr)  par le groupe Renault. Est-ce que cette annonce ne va pas pousser le groupe à revoir sa stratégie en Algérie ou, à moyen terme, entreprendre une action similaire ?

Bertrand Tibo : Le groupe CFAO est avant tout un distributeur de véhicules et non un fabricant.Les constructeurs automobile avec qui nous travaillons depuis de longues années en Algérie ne nous ont pas communiqué une stratégie de fabrication ou de montage de véhicules. L’Algérie est un marché très important pour nous. Il présente un tiers du marché africain, soit 28%.
Il se développe plus rapidement que celui de l’Afrique du Sud. Mais la question que nous nous posons est : est-ce  que  ce  marché va poursuivre son  ascension, va-t-il se stabiliser ou bien chuter ? L’venir nous le dira.

-La gamme des véhicules Low Coast ou à bas prix vient de s’enrichir avec l’arrivée de la  Peugeot 301, la Citroën C-Elysée et prochainement la nouvelle  Renault Symbol. Quelle est la stratégie que le groupe CFAO va adopter pour contrer ses modèles sachant que ce segment représente le gros des ventes du marché ?

Bertrand Tibo : Nous sommes aujourd’hui face à un marché qui se développe d’une manière fulgurante. Nous sommes, au niveau de notre groupe, très confiants. Nous sommes des partenaires d’un grand groupe automobile, qu’est GM. Nous sommes présents en Algérie dans le but de commercialiser des véhicules, mais également assurer la qualité et la fiabilité de nos produits. GM a la capacité et les produits pour maintenir cette compétitivité de ses produits. Le client algérien d’aujourd’hui est certes à la recherche d’un produit à bas prix, mais cherche également la sécurité et les équipements technologiques. Il ne veut en aucun cas délaisser les évolutions technologiques.

Le niveau  de vie, en constante augmentation, fait que les ménages qui ont acquis un véhicule à bas prix vont penser à changer de véhicule et à monter en gamme avec l’ensemble des équipements de sécurité et de confort intégrés. Et c’est la  où nous allons intervenir avec des modèles comme la Chevrolet  Sail, la Sonic ou encore les modèles de notre marque allemande Opel qui n’ont rien à envier aux autres modèles allemands. D’ailleurs, on vient de passer le cap des 31 000  unités vendues en Algérie sur la marque Chevrolet qui est un des leaders du marché.

-Quelle appréciation faites-vous du parcours de Diamal jusqu’au jour d’aujourd’hui ?

Bertrand Tibo : Diamal est une fantastique aventure que Alain Viry et Abdellah Hasnaoui ont décidé de lancer dans des moments difficiles.Le succès de cette entreprise est la continuité dans des mauvais moments. Aujourd’hui, Diamal est une grande entreprise qui emploie des centaines de personnes. Avec la marque Chevrolet, on est l’un des leaders du marché avec des volumes de vente assez intéressants mais également avec la marque de camions Isuzu qui a su glaner des parts de marché et intéresser une clientèle assez importante. L’essentiel pour Diamal aujourd’hui est de maintenir cette cadence, de développer  et d’améliorer les autres services afin de satisfaire notre clientèle et de la fidéliser.

-Comment expliquez-vous les résultats en déçà de vos attentes de la marque Opel alors que son conçurent allemand fait pratiquement 10 fois plus  en termes de ventes sur notre marché ?   

Bertrand Tibo : Opel a eu un renouveau de ses produits qui fait qu’elle se positionne aujourd’hui en termes de qualité et d’équipements mieux que la concurrence. Vous avez entièrement raison de souligner que les ventes ne suivent pas. C’est pour cette raison que nous allons tout mettre en œuvre pour faire connaître la marque, mais aussi les services que nous offrons à nos clients. Un plan a été élaboré à ce sujet et dès l’année prochaine il entrera en service. L’année 2013 sera l’année du renouveau pour la marque Opel qui connaîtra  sans aucun doute une évolution

-Peut-on savoir davantage sur ce plan ?

Bertrand Tibo : Un réseau spécifique à la marque  sera installé afin que le client puisse s’identifier et se reconnaître par rapport à la marque que ce soit à Alger ou  dans les grandes villes. Sur le plan produit, il y aura de nouveaux modèles qui vont faire leur apparition, à l’image de la Astra 4 portes qui viendra enrichir la gamme ainsi que deux autres modèles  qui vont suivre par la suite.  Ce qui est sûr,
c’est que la marque Opel connaîtra un nouveau départ. 
 

Categorie(s): auto

Auteur(s): Nadir Kerri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..