Abdelhamid Zerguine. Sonatrach pourrait entrer dans le capital d’OTA

Elwatan; le Mercredi 8 Fevrier 2012
64730


Questionné sur la possibilité pour Sonatrach d’être l’entreprise nationale qui va racheter une part du capital de l’opérateur de téléphonie mobile Orascom Telecom Algérie (OTA) dans la mesure où elle dispose des moyens financiers, le PDG de la compagnie, Abdelhamid Zerguine, n’a pas écarté la possibilité pour Sonatrach d’entrer dans le capital de Djezzy. «Nous n’hésiterons pas à le faire pour préserver les intérêts des pouvoirs publics. On dispose déjà d’un vaste réseau de fibre optique», a-t-il indiqué.

Le 24 janvier dernier, le ministre des Finances, Karim Djoudi, avait déclaré à la Radio nationale qu’une entreprise nationale publique allait entrer dans le capital de Djezzy en annonçant que l’Algérie et le groupe russe Vimpelcom pourraient conclure l’accord du rachat d’Orascom Telecom Algérie (OTA) avant la fin du premier trimestre 2012. Il faut rappeler qu’une société de télécommunication avait été créée au mois de juillet 2007 par Sonatrach et Sonelgaz. Les statuts de cette société, dénommée Algerian Energy Telecom Company (AETC), avaient été signés au siège de Sonatrach par les PDG des deux sociétés.

La société, dont le capital est de 200 millions de dinars à raison de 50% pour chacun des deux associés, a pour principales missions, la gestion et la commercialisation des capacités excédentaires qui seront mises à sa disposition par Sonatrach et Sonelgaz. Comme elle devrait aussi fournir des services de télécommunications au marché national et international conformément à la législation et à la réglementation en vigueur. La Sonatrach dispose d’un réseau privé de télécommunications construit tout le long des pipelines et qui a été conçu pour assurer les besoins en matière d’exploitation, de télésupervision Scada et de sécurisation des installations de transport par canalisation.

Le premier câble à fibre optique a été posé avec la réalisation du gazoduc Maghreb-Europe en 1994. En 2007, il existait une capacité de 65 000 lignes et le plan directeur prévoyait déjà à l’horizon 2008, 10 000 km de câbles à fibre optique. Le  réseau de télécommunication commun à Sonatrach et Sonelgaz à base de fibre optique totalisait en 2007 plus de 20 000 km dont plus des deux tiers en 24 brins.


 

Categorie(s): economie

Auteur(s): Liès Sahar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..