Abdelmoumen Semida. Président de l'association Nadhafa : «Pas d’affinités partisanes dans notre association !»

Elwatan; le Jeudi 9 Octobre 2014
1


-L’objectif de votre association, tel que présentésdans votre demande d’agrément, place vos activités sous un même chapitre : militer pour une ville propre. Est-ce à bon escient que vous avez «compacté», si j’ose dire, vos ambitions ?

Absolument. Nous limitons nos activités et nos ambitions à ce même chapitre ô combien noble : nettoyer sa ville. Une ville qui croule sous le poids des ordures sans que personne ne s’en inquiète. Toute personne ou groupe qui désireraient apporter assistance ou se joindre à notre association sont les bienvenus. Ils doivent toutefois impérativement laisser de côté toute affinité partisane ou ambition clanique, et c’est là je crois la portée de votre question. Nous avons tiré des enseignements des autres associations où l’on commence par des ambitions démesurées et des discours grandiloquents pour finir instrumentalisé, honni de tous. Nous n’avons la prétention de donner des leçons, mais c’est là un principe immuable que nous nous sommes fixés.

-Comment avez-vous eu l’idée d’investir ce domaine au lieu d’autres ?

Comme je viens de vous le dire, l’état de délabrement avancé dans lequel se trouve la ville de Souk Ahras ne peut nous laisser indifférents, tout comme les autres habitants de la ville qui ne peuvent pas être heureux en subissant chaque l’amoncellement des detritus, les poussières et autres phénomènes d’un état de dégradation extrême. Nous avons décidé, avec mes amis, de dépasser le stade des constats et de commencer par la création d’une association virtuelle via facebook. Et c’est comme cela que l’idée qui germait depuis des années est devenue réalité.

-Comptez-vous élargir le cercle des volontaires qui partagent les mêmes convictions ?

C’est déjà fait et les résultats de nos premières sorties sont fulgurants. Nous ne nous attendions franchement pas à une telle comprehension et à un tel soutien de la part des habitants des quartiers de la ville. En voyant les membres de l’association Nadhafa débarquer, l’adhésion est souvent spontanée ; les rencontres et l’ambiance de travail nous encouragent à persévérer dans la même ligne.

-Quels sont vos atouts majeurs ?

Une volonté et une conviction inébranlables et cette rage de se voir utile dans la ville qu’on partage avec d’autres. Il suffit parfois de passer un matin, du côté d’une cité quelconque, et de lancer calmement : je viens nettoyer votre  quartier.  Vous allez constater que tout le monde prend balai et pioches pour se joindre au «bal».Personnellement, je crois que tous les citoyens sont épris de bonnes actions. Il suffit de provoquer le déclic, de motiver et d’encadrer. C’est là aussi l’un de nos atouts.
 

Categorie(s): magazine

Auteur(s): Abderrahmane Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..