Adrar : la RN 6 abandonnée à son triste sort

Elwatan; le Jeudi 27 Decembre 2012
1


Cependant, 5 km de cette chaussée situés entre l’intersection de Ksabi et l’Oued  de Foum El Kheneg, qui marque physiquement la limite administrative entre ces deux wilayas, sont totalement impraticables. En effet, sur ce tronçon, les conducteurs font face quotidiennement à une route parsemée de trous,  de nids de poule, de creux, de dépressions… Des paramètres qui engendrent des défaillances mécaniques aux véhicules et provoquent des accidents à ceux qui traversent cette zone de turbulence. Une désolante  situation qui ne semble pas trop préoccuper les services de la DTP de la wilaya de Béchar dont relève la responsabilité de l’entretien. Car cette situation a excessivement perduré, dénoncera le représentant du syndicat des transporteurs d’Adrar.

«Cela fait plus d’une année que cette route est totalement délaissée par la DTP (ndrl : de Béchar)… Devant cette situation, nous avons transmis, aux autorités compétentes, plusieurs plaintes qui nous sont parvenues des opérateurs de transport de voyageurs, notamment ceux qui assurent cette ligne, mais sans succès». De notre part, nous avons rendu visite à la maison cantonnière, implantée au PK 1030, une entité chargée de la maintenance de cette chaussée. Et nous avons constaté que cette structure, mis à part les murs, est entièrement dégarnie de moyens matériels et occupée seulement par deux agents d’entretien oisifs. Selon un responsable de ce secteur, une opération concernant la réhabilitation de cette route, entre Ouled Khodeir et l’Oued en question, a été retenue et que l’ouverture des plis a eu lieu la semaine dernière.

En attendant l’analyse des propositions, le choix de l’entreprise, l’installation du chantier, la réalisation, etc., des procédures qui pourront prendre plusieurs mois sinon des années, est-ce que les usagers sont obligés de subir les conséquences et la dégradation de cette route jusqu’à la réalisation totale de ce tronçon ? Est-ce qu’une réfection au moins partielle de cette chaussée, en attendant la réhabilitation complète, ne s’impose pas dans l’immédiat ? Toutes ces questions sont adressées à la DTP de Béchar par le syndicat et les différents usagers de cette route.            

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): A. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..