Adrar : Un faux-monnayeur sous les verrous

Elwatan; le Mardi 14 Octobre 2014
1


Le mis en cause, A.K, père de deux enfants originaire de Bamako, couturier de métier, déjà connu des services algériens, ne disposait pas de passeport au moment de son interpellation qui a eu lieu, deux jours auparavant, aux abords de l’université africaine. Il avait en sa possession un lot d’objets et de liquides de couleurs servants à la contrefaçon de billets.

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): A. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..