Aéroport et gare routière d’Alger : Retour progressif à la normale

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
64681


L’affluence qu’a connue la gare du Caroubier, notamment le week-end, semble avoir légèrement baissé. Environ 6500 voyageurs ont été recensés à 15h30. De l’avis de Mustapha Arradji, directeur de l’agence d’Alger, le nombre de voyageurs enregistré est proche de la moyenne habituelle. D’habitude, la gare routière d’Alger enregistre 13 à 15 000 voyageurs/jour. D’après ce directeur, ce chiffre pourra être atteint d’ici minuit : «Il reste encore 150 départs d’ici minuit. Le nombre doit arriver à 12 ou 13 000 voyageurs.»  En effet, hier jusqu’à 15h30, il y a eu 42 départs sur les 72 programmés vers les régions du sud du pays. Tandis que pour l’Ouest, sur les 84 programmés, 52 ont été effectués.

Pour la région de l’Est, sur les 97 départs prévus hier, 41 bus ont déjà pris la route vers 15h. «Le transport routier a tendance à augmenter. Plusieurs départs ont été prévus pour ce soir (hier, ndlr)», souligne M. Arradji. Pour la ligne Alger-Tizi Ouzou, l’axe qui connaît une forte affluence, le trafic a repris. Mais d’après un représentant du Syndicat national des transporteurs, les régions de Aïn El Hammam, Larbaâ Nath Irathen et d’Aghrib demeurent toujours bloquées. Ce qui se répercute automatiquement sur le transport de l’axe Alger-Tizi Ouzou. Il convient de souligner que durant la journée de samedi, cette ligne n’a enregistré que 415 voyageurs.
Alors que durant la journée de dimanche, aucun départ vers Tizi Ouzou n’a été effectué.  

Durant ces deux jours, la baisse du trafic était très importante. Ainsi, plus de la moitié des départs vers les différentes wilayas ont été annulés.  Environ 129 départs. «Tous les bus qui passent par Médéa ont été annulés, la route étant coupée au niveau de cette wilaya. Certains bus ont donc rebroussé chemin à partir de cette ville. Tandis que d’autres n’ont même pas osé faire le voyage. Les voyageurs ont été remboursés à 100%», affirme M. Arradji. Même constat pour le trafic aérien. Au niveau de  l’aéroport international d’Alger, hier c’était le retour à la normale. Aucune annulation n’a été enregistrée pour les vols programmés hier matin, après deux jours de fortes perturbations. «L’amélioration des conditions météorologiques enregistrées ce matin (hier, ndlr)  nous a permis d’effectuer normalement nos vols nationaux et internationaux»,  a expliqué la responsable de la communication de la compagnie.

Et d’ajouter : «Si la météo reste moyenne, la centaine de vols que nous avons programmés  pour aujourd’hui (hier, ndlr) seront effectués.» Cette responsable estime «très difficile» d’accomplir les vols en partance et en provenance de certains aéroports des régions nord-est du pays comme Sétif,  Batna et Constantine.
Les difficultés sont dues au verglas qui couvrent toujours les pistes d’atterrissage. Faut-il rappeler que 116 vols nationaux et internationaux ont été annulés durant les journées de samedi et dimanche à l’aéroport d’Alger. Samedi dernier, les autorités aéroportuaires ont fermé partiellement les aéroports de Sétif, Batna et Constantine.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Djedjiga Rahmani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..