Agence postale de Haï El Badr (Bachedjerrah) : nécessité d’un système de brigade

Elwatan; le Dimanche 23 Decembre 2012
1


D’après un ancien postier, cette agence, depuis son inauguration, qui remonte aux années 1970, a fonctionné avec une seule équipe. Les horaires de travail hebdomadaires imposés par l’inspection étaient fixés de 8 à 12h et de 14h 30 à 17h pour toutes les journées, sauf pour celle du jeudi durant laquelle, le service était assuré de 8 à 12h. «Cette répartition des heures de travail n’était appropriée qu’à une certaine période où le nombre d’habitants de ce quartier n’atteignait pas encore la barre des 10 000 âmes. Actuellement, elle n’est pas adéquate. Avec l’extension urbaine et l’implantation de nouvelles cités, la population de la localité a presque quintuplé», a-t-il observé.

Cet ancien postier mis récemment à la retraite a cependant attesté que la charge de travail est devenue infernale pour le personnel de l’agence,  composé essentiellement de femmes. «Souvent, la grande salle de la poste ne désemplit pas, car elle est fréquentée aussi bien par les habitants de Haï El Badr que par d’autres provenant des communes limitrophes. Peu nombreux par rapport à l’affluence, les employés sont épuisés, mais assurent convenablement leur service. La direction d’Algérie Poste doit procéder au recrutement d’agents afin d’instaurer le système de brigade et alléger un tant soit peu la tâche devenue si ardue», a encore suggéré notre interlocuteur.

Categorie(s): alger

Auteur(s): Lamine B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..