Agences postales sans liquidités

Elwatan; le Mardi 29 Mars 2011
1


En effet, ils sont rares les jours où les clients des agences postales dans la wilaya sortaient avec leurs demandes de retraits satisfaites. Au pire, on leur dit qu’il n’y a plus d’argent, et ils retournent bredouilles chez eux, au mieux, on leur accorde un retrait de juste 5000 DA. Cette situation, qui tend à s’éterniser, plonge dans une sourde colère et une profonde amertume les fonctionnaires et autres pensionnaires affluant quotidiennement par dizaines et tôt le matin au-devant des portes des bureaux de poste. Devant leur peine perdue, ils ressortent légitimement irrités, car ils n’arrivent pas à expliquer ce «véritable fléau», comme ils le qualifient.

«Nous n’avons droit qu’à 5000 dinars, et parfois à rien, alors que les quittances de l’électricité, du gaz et de l’eau, varient, selon des cas, de 8000 à 1500 DA, et si nous ne payons pas dans les délais, c’est la coupure, en plus des pénalités…», s’est offusqué un des clients à l’adresse du préposé au guichet de l’agence postale de Draa El-Bordj, non moins embarrassé, lui aussi, par cette situation qui le dépasse. Toutes les agences de la wilaya, à l’instar, certainement, de celles implantées à travers le territoire national, connaissent une situation identique. Le comble est que personne, même au niveau d’Algérie Poste, ne sait à quoi est dû ce récurrent phénomène, ni quand est-ce qu’il va cesser.    
 

Categorie(s): bouira

Auteur(s): Belkacem Mechoub

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..