Aïn Defla. Froid glaciale sur l’Ouarsenis

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
1


Dans la wilaya de Aïn Defla, dotée d’un important réseau routier, c’est le secteur des travaux publics et celui des sapeurs-pompiers qui ont été les plus sollicités, relayés par les responsables locaux, dont les chefs de daïra et P/APC, ces derniers étant chargés de superviser le travail effectué dans les cellules de crise. A souligner que les services compétents avaient comme impératif de procéder à la réouverture des routes bloquées dans une course contre la montre étant donné les moyens d’intervention réduits au regard de l’étendue du territoire de cette wilaya.

La région sud-est reliant la wilaya de Médéa à celle de Aïn Defla a subi des perturbations climatiques, les effets négatifs donnant lieu à l’isolement de la commune de Oued Chorfa et les localités avoisinantes qui ont eu de fait à souffrir en termes d’approvisionnement en gaz butane et en courant électrique. La même situation a été observée à la daïra de Miliana où plusieurs localités culminant à plus de 600 m d’altitude tels la commune de Ben Allel, la localité de Sidi Medjahed ainsi que des quartiers périphériques totalement coupés par plus d’un mètre de neige à plusieurs endroits, ont été confrontés aux mêmes désagréments. Mais ce sont surtout les communes enclavées perchées sur les monts de l’Ouarsenis, à l’image de Bathia et El Hassania où des tensions sur le gaz butane ont été signalées. Par ailleurs, notons le travail remarquable des pompiers lesquels ne connaissent pas de répit depuis jeudi dernier, multipliant leurs interventions pour venir en aide aux SDF et prêter main-forte aux autorités locales.

Soulignons que les chutes de neige accueillies avec une joie équivalente à celle de l’Aïd, selon des habitants des villes de Khemis Miliana ou El Attaf, situées dans la plaine, ne doit pas faire oublier la souffrance d’une grande partie de la population vivant en zones rurales montagneuses où le froid a sévi dans les maisons en toub ou en parpaing poussant plus d’une famille à recourir au bois pour se chauffer. D’aucuns estiment qu’il est grand temps de booster les programmes de raccordement au réseau du gaz de ville pour mettre fin au calvaire de centaines de familles réparties à travers une douzaine de communes.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Aziza L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..