Aïn El Beida et Chteibo : vers l’ouverture de deux sûretés urbaines

Elwatan; le Dimanche 23 Decembre 2012
1


Cette option permettra, selon le chef de la sûreté de wilaya M. Nouasri Salah, «de cerner les noyaux de la criminalité». La nouvelle brigade de BMPJ de Chteibo devra assurer la sécurité des citoyens dans les communes de Sidi El Chami et El Karma. Ces deux communes relevaient jusque-là de la compétence de la gendarmerie. L’élaboration de la cartographie déterminant les zones de la criminalité à travers la wilaya, permettra à la sûreté de wilaya d’adapter son plan de lutte en fonction de la nature de chaque site. Ainsi, le renforcement du dispositif sécuritaire a touché les zones de Yasmine I et II ainsi que Haï El Nour et Haï El Sabah. Des brigades spéciales anti-criminalité sont mises en place dans ces quartiers.

«Les éléments de ces brigades ont été formés à Alger et à l’étranger», a déclaré le chef de la sûreté de wilaya. Il a annoncé également l’ouverture prochainement d’une sûreté urbaine extra muros, au quartier des Plateaux dans la commune d’Arzew. S’agissant de la couverture policière, il a précisé que plus de 4 500 policiers sont en exercice à Oran. Un chiffre qui est appelé à être renforcé dans les jours à venir. Ce renfort a été, rappelons-le, annoncé lors de la visite du directeur général de la Sûreté nationale à Oran. Il est question, selon le DGSN, de renforcer la présence policière dans les grandes wilayas dont Oran, classée troisième au niveau national eu égard à l’importance du taux de criminalité.

L’objectif du renforcement du dispositif sécuritaire est, selon le chef de la sûreté de wilaya, de déclasser Oran des premières places de ce palmarès. Une mission qui est beaucoup plus confiée à la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant du service central de la police judiciaire.                   

Categorie(s): oran

Auteur(s): Hafida B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..