Aïn El Hammam : cambriolages en série

Elwatan; le Lundi 24 Decembre 2012
1


Bien au contraire, ils se sont plutôt accrus ces derniers jours. Les cambrioleurs semblent avoir trouvé le moment propice pour déjouer la vigilance des commerçants et des services de sécurité. Ainsi, après quelques jours d’accalmie, suite aux méfaits commis durant le mois de novembre, les malfrats semblent reprendre du poil de la bête, créant la psychose chez les propriétaires de magasins qui, pour la plupart, habitent dans les villages, «abandonnant» leur bien dès la nuit tombée. 

Cette semaine, des locaux commerciaux situés sur le boulevard Amirouche et sur la rue Bounouar, ont reçu la visite indésirable de ces noctambules d’un nouveau genre. Une dizaine de commerçants dont deux bouchers, un photographe, un quincaillier et autres ont eu à vérifier à leurs dépens les méfaits de ce gang insaisissable qui opère sans distinction, en ville ou dans les villages.
De la petite monnaie, du matériel et autres objets de valeur et même de la paperasse ont été déclarés perdus par les victimes. «Nous dormons avec la crainte de découvrir au matin que notre tour est venu», souligne, inquiet,  un commerçant que nous avons surpris en train de  renforcer sa porte par des cadenas supplémentaires.
 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Nacer Benzekri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..