Aïn El Hammam : L’hôpital sans gynécologue

Elwatan; le Samedi 11 Octobre 2014
1


De l’avis des villageois qui s’y rendent pour des soins,  « il est inconcevable qu’un hôpital de l’envergure de celui de Ain El Hammam fonctionne sans un gynécologue.» Conscientes du risque auquel elles sont exposées, les parturientes de  la région   appréhendent avec angoisse la fin de leur grossesse. Les femmes, considérées à risque (accouchements difficiles) et  nécessitant de ce fait la présence d’un spécialiste, sont orientées vers la clinique Sbihi, du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou ou vers des cliniques privées où elles sont prises en charge moyennant des coûts exorbitants que ne peuvent se permettre les petites bourses. Avant d’accoucher, il leur est  imposé un parcours de cinquante kilomètres sur des  routes sinueuses et cahoteuses, peu indiquées pour les parturientes.

La situation est, il faut en convenir, très angoissante pour les parents et pour le personnel qui mesure le risque auquel est exposée la maman et son enfant, lors du déplacement. L’attente d’un événement heureux risque à tout moment de se transformer en drame. C’est grâce au dévouement du personnel médical et para médical que certains cas désespérés ont été sauvés de justesse. Un père de famille dont l’épouse a été orientée vers Tizi Ouzou ne cache pas sa colère : « Faut-il que l’inévitable arrive pour que les services de santé consentent enfin à affecter un gynécologue à l’hôpital de Ain El Hammam qui, pourtant,  assure la couverture sanitaire de près de 200 villages ?» Malgré tout leur dévouement et leur savoir faire, les sages femmes de la maternité locale, livrées à elles mêmes, ne peuvent aucunement se substituer au gynécologue.

Pourtant l’EPH de Ain El Hammam qui couvre trois dairate abritant une population de plus de 125000 habitants disséminées à travers  les hauteurs de la Kabylie,  est considéré comme la structure de santé la plus importante de la wilaya de Tizi Ouzou, après le CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou.                                                                 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Nacer Benzekri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..